BFM Business

Des automobilistes imputent à Apple la responsabilité de leur accident de la route

Apple accusé d'être responsable des accidents de voiture causés par l'utilisation du téléphone.

Apple accusé d'être responsable des accidents de voiture causés par l'utilisation du téléphone. - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Un recours collectif a été déposé contre Apple, en Californie. L’entreprise est accusée d’être en partie responsable d'accidents causés par l'utilisation du téléphone en voiture.

Depuis mardi, Apple fait l’objet d’une accusation des plus surprenantes. Un recours collectif qui devra être examiné par le tribunal de Los Angeles a en effet été déposé à l’encontre de la firme à la pomme en Californie, rapporte le site d’Automotive News. La raison? Les plaignants, tous victimes d'un accident de la route, estiment que la société ne fait pas le nécessaire pour empêcher les utilisateurs de l’iPhone d’envoyer des SMS au volant.

Et pour cause, en 2008, Apple a déposé une technologie "lockout" empêchant un conducteur d’écrire ou de lire ses SMS. Le brevet a été approuvé en 2014. Or, Julio Ceja, le dépositaire de la plainte, a été blessé dans un accident de voiture par un autre automobiliste qui utilisait son iPhone au volant. En clair, pour Julio Ceja, Apple a une responsabilité dans les accidents de voiture provoqués par l’utilisation du téléphone.

Mais pourquoi Apple n’utilise-t-il pas sa technologie? Selon les plaignants, la raison est commerciale: la mise en place de cette technologie pourrait mettre en danger les ventes de l’iPhone. Toujours est-il que Julio Ceja et ses avocats souhaitent l’interdiction des ventes d’iPhone en Californie si ces derniers ne disposent pas de l’option adéquate pour empêcher les automobilistes d’avoir les yeux rivés sur leur téléphone. De son côté, la société de Cupertino n’a pas fait de commentaire à ce sujet.

P.L