BFM Business

Dépôt de brevets: les entreprises franciliennes championnes d'Europe

LÎle-de-France est la région qui a déposé le plus de brevets en Europe en 2015.

LÎle-de-France est la région qui a déposé le plus de brevets en Europe en 2015. - Université Polytechnique de Paris-Saclay - Flickr - CC

En 2015, le cumul des brevets déposés par des entreprises d'Île-de-France dépasse celui de la Bavière. Technicolor est l'entreprise française qui a été le plus active en la matière.

Voilà un titre dont les élus du Grand Paris pourront s'enorgueillir. Dans aucune autre région d'Europe, les entreprises et les chercheurs n'ont déposé de brevets qu'en Île-de-France, en 2015 selon les données rendues publiques par l'office européen des brevets (OEB) dans son rapport annuel de l'instance européenne.

Comme le relève Benoît Battistelli, le président de l'OEB cité par les Échos, avec 7.421 demandes de brevets, la plus riche région de France devance la Bavière (6.961). D'ailleurs 2.871 brevets ont été déposés depuis la ville de Paris, ce qui place la capitale française à des années lumières du Grand Londres (1.608 brevets), mais derrière Munich, qui est la ville européenne champion de l'innovation avec 3.777 brevets. 

Siemens bien plus fort que Technicolor

On aurait néanmoins tort d'en déduire que la France fait mieux que l'Allemagne en matière d'innovation. Car l'Île-de-France mise à part, les autres régions françaises font pâle figure. Si l'Auvergne Rhône-Alpes dépasse le millier d'unité, aucune autre n'arrive à plus de quelques centaines.

Alors qu'à l'inverse, outre la Bavière, l'Allemagne peut compter sur le dynamisme des champions de l'innovation implantés dans le Bade Wurtemberg (5.054 brevets), la Rhénanie du Nord-Westphalie (4.961) ou encore la Hesse (2.178).

L'écart est tout aussi visible quand on se penche sur les entreprises les plus actives en la matière. En France, la société ayant déposé le plus de brevets à l'OEB est Technicolor (769), devant le commissariat à l'énergie atomique (592), Valeo (521) et Alcatel (474). Des niveaux bien plus bas que ceux qu'affichent le trio de tête allemand: Siemens (1.894 brevets), Bosch (1.493) et BASF (1.384). 

L'Allemagne écrase la France

Au final, l'Allemagne devance largement la France, avec 24.820 demandes contre 10.781 pour l'Hexagone. Au niveau mondial, les États-Unis restent toutefois le pays qui a effectué le plus de demandes en Europe avec 42.692 dépôts.

L'OEB s'est également amusé à rapporter les dépôts au nombre d'habitants. En suivant cette logique, les Suisses apparaissent comme les plus innovants avec 872 brevets par million d'habitants, devant les Néerlandais (418) et les Suédois (391). L'Allemagne (307) est sixième et la France dixième (162).

Par ailleurs, l'entreprise qui innove le plus en Europe reste Philips (2.402 demandes), devant les coréens Samsung (2.366), LG (2091), le chinois Huawei (1953) et Siemens.

J.M.