BFM Business

Delphine Ernotte Cunci (Orange): "la 4G se développe deux fois plus vite que la 3G"

Delphine Ernotte Cunci était l'invitée de BFM Business ce mardi 10 septembre

Delphine Ernotte Cunci était l'invitée de BFM Business ce mardi 10 septembre - -

Invitée sur BFM Business ce mardi 10 septembre, la directrice exécutive d'Orange France est revenu sur le développement du groupe en matière de 4G. D'ici la fin 2013, 40% de la population devait y avoir accès.

Orange a annoncé, hier lundi 9 septembre, qu'il accélère le déploiement de la 4G. "Cela va très vite. Il s'agit d'une stratégie d'entreprises que Stéphane Richard a lancé dès 2010. Cette stratégie consiste à investir dans les réseaux, dans les compétences techniques. Nous avons des équipes chez Orange qui sont capables de déployer un réseau 4G deux fois plus vite qu'elles n'ont déployé un réseau 3G. Les salariés du groupe sont l'arme qui nous permet d'accélérer", s'est enthousiasmé Delphine Ernotte Cunci, la directrice exécutive d'Orange France, sur BFM Business ce mardi 10 septembre

Orange prévoit un déploiement de la 4G pour 40% de la population dès fin 2013, contre 30% auparavant. "Nous sommes les seuls en France à avoir un réseau 4G qui va jusqu'à 150 mégabits par seconde. Pour les clients, nous disons que la 4G va aller 10 fois plus vite que la 3G. En réalité, c'est quasiment instantané", note Delphine Ernotte Cunci.

"Les réseaux permettent l'innovation"

Est-ce parce que Bouygues a eu les moyens de développer un réseau 4G quasi gratuitement qu'Orange accélère la cadence ? "Ce n'est pas tout à fait ça. Cela a commencé, en réalité, au moment des enchères du spectre. Ont été mis aux enchères en 2011 du spectre pour pouvoir faire de la 4G. Le spectre, c'est le pétrole des réseaux mobiles. A ce moment-là, Orange déjà a pris position en achetant les meilleurs blocs de fréquences, ceux qui sont les plus larges. Le débit qu'on peut avoir sur un réseau est strictement proportionnel à la largeur de fréquence qu'on met en l'air".

Orange a ouvert dès avril la 4G. "Nous avions 50 villes ouvertes, aujourd'hui nous avons 70 agglomérations. Nous sommes transparents, il suffit d'aller sur quialameilleure4g.com, de rentrer son adresse pour voir les zones couvertes".

Car Orange a des obligations. En achetant les licences, le groupe s'est engagé à équiper les zones très rurales. D'ailleurs, il continue d'investir sur la 3G afin d'équiper un maximum de population et de répondre à ses détracteurs qui estiment qu'il devrait améliorer sa 3G avant de se lancer sur la 4G. Et même avec des forfaits à partir de 30,90 euros, cela reste rentable pour Orange. "Si la 4G a de la valeur chez nos clients, nous allons le rentabiliser".

Pour Delphine Ernotte Cunci, ce développement des réseaux est une nécessité. "Les réseaux vont permettre l'innovation. Les réseaux de communication permettent de créer de nouveaux services. En investissant dans ces réseaux très hauts débits, nous allons créer tout un éco système".

Voir le replay de l'interview de Delphine Ernotte Cunci.

Diane Lacaze