BFM Business

Dell pourrait quitter la Bourse

En dépit de ses difficultés, Delle intéresserait deux fonds d'investissement. Ainsi, son retrait de la cote est envisagé

En dépit de ses difficultés, Delle intéresserait deux fonds d'investissement. Ainsi, son retrait de la cote est envisagé - -

Les rumeurs se multiplient cette semaine à propos du fabricant d’ordinateur. Le groupe, dont les ventes sont en chute, pourrait voir sa cotation suspendue. Des investisseurs seraient intéressés pour le racheter.

L'action Dell a flambé de 13%, lundi 14 janvier, à la Bourse de New York. D'après les rumeurs, le groupe discuterait d'un retrait de la cote. Plusieurs investisseurs seraient intéressés par un rachat à 100% du groupe, valorisé tout de même à près de 20 milliards de dollars.

Dell refuse de commenter ces informations. Mais ce deal, s'il se fait, serait la plus grosse opération de rachat depuis près de cinq ans aux Etats-Unis.

Une chute des ventes de 20% fin 2012

Sur le papier pourtant, Dell a perdu de sa superbe. Mis à mal par l'essor des tablettes, le numéro 3 mondial du secteur a aussi perdu des parts de marché, face aux géants Lenovo et Hewlett Packard. Ainsi, le Texan a du mal à se trouver des relais de croissance. Ses ventes ont chuté de plus de 20% sur le seul quatrième trimestre.

Dell a bien tenté un virage stratégique vers la prestation de services. Mais les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances.

Qu'importe, le groupe fondé par Mike Dell intéresse encore quelques investisseurs. Les médias américains évoquent des discussions de deux fonds d'investissements au moins, Silver Lake Partners et TPG.

En tous cas, les spécialistes estiment que Dell pourrait gagner à se retirer de la cote et à se restructurer en profondeur, à l'abri des soubresauts du marché. Reste à trouver un ou plusieurs fonds, qui auraient les moyens de mettre plus de 20 milliards de dollars sur la table.

Sidonie Watrigant