BFM Business

Criteo: la pépite française à la conquête du Nasdaq

Ce serait la première cotation d'une start up française à New York depuis Business Objects en 1994

Ce serait la première cotation d'une start up française à New York depuis Business Objects en 1994 - -

La start up française a déposé son prospectus de cotation sur le Nasdaq mercredi 18 septembre auprès du gendarme de la bourse américaine.

C'est parti! Le coup d'envoi à l'introduction en bourse high tech la plus attendue de l'année a été donné mercredi 18 septembre. La start up française Criteo, spécialisée dans la publicité sur internet, a déposé son prospectus d'introduction sur le Nasdaq auprès du gendarme de la bourse américaine, la SEC. C'est la première étape vers une cotation qui devrait intervenir dans les semaines à venir.

Criteo indique vouloir lever 190 millions de dollars -un montant qui pourrait être revu ultérieurement. Selon le prospectus, les banques qui mènent la cotation sont JP Morgan, Deutsche Bank, Jefferies (qui seront les book-running managers), Stifel Nicolaus & Co, Société Générale, Pacific Crest et William Blair.

Ce serait la première cotation d'une start up française à New York depuis Business Objects en 1994.

Valorisation de 530 millions d'euros il y a un an

Selon le propsectus, les principaux actionnaires sont les fonds Index Ventures (23,4% avant cotation), Idinvest Partners (22,6%), Elaia Partners (13,5%), Bessemer Venture (9,5%), ainsi que les fondateurs Jean-Baptiste Rudelle (10%), Romain Niccoli (4,6%) et Franck Le Ouay (4,6%).

Rappelons que la start up a levé au total 47 millions d'euros, en quatre tours successifs, auprès des fonds cités précédemment, ainsi que de Softbank Capital, Yahoo! Japan, SAP Ventures et Adams Street.

On ne sait pas encore la valorisation visée par Criteo. Toutefois, le prospectus indique que la dernière levée de fonds effectuée il y a un an s'est faite sur une valorisation de 11,28 euros par action, ce qui valorisait la société à 530 millions d'euros.

En juillet, le Telegraph parlait d'une valorisation de plus d'un milliard de dollars, ajoutant que Criteo souhaitait lever 500 millions de dollars.

Enquête de la CNIL

Par ailleurs, le prospectus révèle que Criteo est visé depuis mai 2012 par une enquête de la CNIL sur la conformité de son activité aux lois sur les données personnelles. L'enquête pourrait déboucher sur "une amende ou la modification de nos procédures", indique le document.

Enfin, le prospectus indique aussi que la start up est en forte croissance, avec une hausse du chiffre d'affaires de 89% en 2012 et de 72% au premier semestre 2013.

Rappelons que la start up a été créée en 2005 et emploie 746 personnes. Elle est spécialisée dans la publicité sur internet, qu'elle cible en fonction de l'historique de navigation de l'internaute.

Jamal Henni