BFM Business

Comment les Indiens ont donné des migraines aux ingénieurs de Google

En Inde, les utilisateurs de smartphone ont coutume de s'envoyer chaque matin des salutations en image.

En Inde, les utilisateurs de smartphone ont coutume de s'envoyer chaque matin des salutations en image. - VGrigas - CC

Les chercheurs Android s'échinaient à comprendre pourquoi les utilisateurs du système d'exploitation en Inde voyaient leur espace de stockage être saturé bien plus vite qu'ailleurs. Ils ont finalement trouvé le problème -une curieuse manière de se souhaiter une bonne journée- et une solution.

Une mode indienne fait s'arracher les cheveux aux ingénieurs d'Android, le système d'exploitation mobile de Google, raconte le Wall Street Journal. Sur le sous-continent, un propriétaire de mobile sous Android sur trois manque d'espace de stockage. Aux États-Unis, c'est seulement un Américain sur dix qui rencontre ce problème.

La capacité de leurs téléphones étant rigoureusement identique, les chercheurs de Google cherchaient à comprendre depuis la Silicon Valley pourquoi tant de mobiles "gelaient" de l'autre côté du globe. Et finalement, ils en ont compris la cause, pour le moins insolite: dans ce pays où l'accès à internet est tout récent, les usagers sont obsédés par l'envoi de gif et autres images rigolotes ou mignonnes chaque matin, en guise de "bonjour" aux gens qu'ils aiment.

Des recherches d'images multipliées par 10

Ceux que le WSJ appelle les "débutants d'Internet", ces millions d'Indiens qui commencent tout juste à se connecter au web, entament leur journée en envoyant des photos de fleurs baignées de soleil, de trombines d'enfants adorables, d'oiseaux ou du dieu indien Krishna. Des images accompagnées de messages poétiques, comme celle d'une rose rouge sur laquelle on lit "Bonjour à la rose de ma vie. Votre parfum fait que toutes les épines de la vie valent la peine d'être tolérées".

-
- © -

Au cours des cinq dernières années, le nombre de recherches dans Google pour "Good Morning Images" ("images de bonjour" en VF) a décuplé. Sur Pinterest, c'est par 9 qu'ont été multipliés les téléchargements d'images de la rubrique dédiée. Quant aux envois, ils commencent avant le lever du soleil et atteignent un pic juste avant huit heures du matin.

Des messages principalement envoyés via la messagerie WhatsApp, dans des discussions de groupes qui réunissent des familles entières, ou de très larges réseaux d'amis et de collègues. Parmi les adeptes de ces envois d'images groupés, le Premier ministre indien Narendra Modi en personne. L'année dernière, il avait publiquement reproché à un groupe de députés de ne pas répondre à ses salutations matinales en images.

Une app qui efface seulement ces images

Au-delà de l'anecdote, cette affaire a réellement posé problème à Google. Les chercheurs de San Francisco se sont échinés à trouver des solutions pour que ces giga-octets d'images envoyées quotidiennement cessent de dévorer l'espace de stockage des smartphones. Ils ont ainsi inventé "Files Go", une application qui fouille dans le téléphone à la recherche de ces contenus particuliers, et permet de procéder à leur effacement en un clic.

Il a fallu pour cela apprendre à la reconnaissance d'images à identifier ces images de salutations. Ils l'ont par exemple entraînée à différencier une photo d'enfant dont le tee-shirt porte une inscription avec une photo d'un marmot frappée d'un message "bonne journée". Ce qui n'a pas été une mince affaire, ont confié les ingénieurs au Wall Street Journal. Mais ils ne se sont pas donné du mal pour rien: l'application "Files Go", lancée en décembre, a déjà été téléchargée plus de 10 millions de fois.

Nina Godart