BFM Business

Comment la 5G a accompagné la lutte contre le coronavirus en Chine

5G

5G - Justin TALLIS - AFP

Dans l'empire du Milieu où elle est opérationnelle, la 5G a démontré son potentiel dans de nombreux domaines comme la santé, l'éducation et les transports.

Au centre de nombreuses polémiques, notamment pour des questions de santé publique (alors que les dernières études sur le sujet montrent qu'il n'y a pas de danger), la 5G est pourtant bel et bien un levier de transformation dans ce secteur. Un levier qui a été actionné dans les pays où cette nouvelle norme mobile est opérationnelle, en particulier pendant l'épidémie de coronavirus. 

Cette technologie a particulièrement été efficace pour freiner la pandémie, notamment en Chine où elle est opérationnelle. Comme l'observe l'Idate (think thank numérique) dans une étude, "la 5G s’est avérée parfaitement opportune pour faire face au coronavirus". Car la 5G, ce n'est pas simplement plus de débits sur votre smartphone.

La télémédecine et les téléconsultations ont ainsi été utilisés pour freiner la pandémie, autant de services "accélérés" grâce à la vitesse et à la faible latence de la 5G.

Robots connectés et imagerie médicale

Mais c'est surtout dans les hôpitaux qu'elle s'est révélée la plus utile avec des robots connectés et bardés de capteurs biométriques capables d'établir des diagnostics précis ou encore de capturer des images ou des vidéos.

On a ainsi pu voir en Chine des robots connectés embarquer des systèmes à imagerie thermique, des rayons X portables ainsi que des solutions à ultrasons. La 5G permet alors de transmettre en direct ces images médicales souvent très lourdes.

L'Idate cite ainsi l'exemple des hôpitaux de l’Union de Wuhan et de Tianyou, rattachés à l’Université des sciences et technologies de Wuhan, qui ont eu recours à des robots intelligents 5G fournis par China Mobile et la société CloudMinds. Ces robots dédiés aux patients atteints de la maladie Covid-19 peuvent prendre la température corporelle, désinfecter les locaux, distribuer des médicaments et des repas et peuvent aussi s’auto-désinfecter.

Freiner la pandémie c'est également une question de réactivité dans l'information des citoyens. Là encore la 5G s'est révélée utile puisqu'elle permet une diffusion en direct en qualité 4K ou 8K HD et même l’utilisation de la réalité augmentée et virtuelle dans les zones touchées.

Télé-enseignement et classes virtuelles

"La 5G permet également la transmission de vidéos via une multitude d’appareils et de caméras et a rendu possible la diffusion en direct de conférences de presse consacrées au contrôle de l’épidémie dans la province de Hubei", explique l'Idate.

Autre domaine d'application, l'éducation. On le sait, le confinement a provoqué la fermeture des écoles et la mise en place des cours à distance. Là où les réseaux filaires sont peu qualitatifs, la 5G a permis des retransmissions vidéo haute qualité et des classes immersives en réalité augmentée et virtuelle notamment opérées par le géant Chine Mobile "particulièrement impliquée dans le développement de solutions de télé-enseignement".

La 5G a également été utilisée pour gérer les flux de transport de patients à travers la collecte d’informations en temps réel sur les véhicules et le suivi des véhicules connectés. 

Bref, selon l'Idate, fort de ces expériences, "la 5G pourrait permettre d’aborder de manière bien plus sereine une nouvelle crise de ce type. En effet, dès les premières annonces de confinement, toutes les activités susceptibles d’être effectuées à distance ont été basculées en ligne. La maladie a ainsi confirmé les opportunités d’applications de la 5G déjà anticipées. Elle a démontré l’intérêt de la connectivité et de la couverture réseau dans toutes les activités de la vie en palliant les mesures de distanciation sociale appliquées pendant le confinement". 

Olivier Chicheportiche