BFM Business

Comment Apple bouscule ses concurrents pour lancer sa Watch

Les grands Apple Store américains ne distribuent plus les accessoires connectés de Jawbone et même de Nike, un partenaire historique du groupe californien.

Les grands Apple Store américains ne distribuent plus les accessoires connectés de Jawbone et même de Nike, un partenaire historique du groupe californien. - Justin Sullivan (Getty Images/AFP)

Le lancement de l’Apple Watch fait sortir les crocs d’Apple. Les produits concurrents ne sont plus en vente dans ses magasins et élimine la Fnac, Darty et Boulanger pour le lancement de la montre connectée.

Pour le lancement de son Apple Watch, Apple a décidé de sortir l’artillerie lourde. Il ne laissera personne profiter de ce business.

Et pour cela, une stratégie brutale a été mise en place. D’abord en éliminant de ses magasins les produits concurrents comme les bracelets ou les montres connectées.

L’information a été révélée par le site ReCode qui a découvert que dans de nombreuses villes américaines (San Francisco, Palo Alto, Los Angeles and New York), les Apple Store ne distribuent plus les accessoires connectés de Jawbone et même de Nike, un partenaire historique du groupe californien.

En France, la tendance semble la même. Sur son store français en ligne, dans la rubrique des accessoires connectés pour iPhone, on trouve seulement des bracelets pour l'Apple Watch.

Rupture de stock ou décision stratégique?

Comme les bracelets Jawbone Up, la montre du français Whitings n’est plus en vente sur le site. Par contre, les autres produits de ces marques sont disponibles. Rupture de stock ou décision stratégique? Nous avons contacté Apple qui ne nous a pas encore répondu.

En parallèle, Apple aurait décidé de ne pas livrer d’Apple Watch aux plus importants distributeurs français comme la Fnac, Darty et Boulanger. 

La montre ne sera disponible que dans les Apple Store, aux Galeries Lafayette et chez Colette. Cette fois pas de surprise puisque Apple a prévenu dans un communiqué que la montre ne serait d'abord disponible que dans ses boutiques et chez quelques revendeurs dûment sélectionnés.

Cette décision rappelle le conflit historique entre le groupe californien et son réseau de distributeurs indépendants. Selon le responsable d’une des enseignes concernées interrogé par LSA, Apple n’a donné aucune date pour la distribution du bijou connecté.

"Le produit a tout à fait sa place dans nos rayons, assure-t-il. Bien sûr, nous ne proposerons pas le modèle Edition en or à 18.000 euros, mais nous sommes tout à fait capables de vendre le modèle Sport." Capable, oui, mais pour l’instant Apple a bien l'intention de garder pour lui et quelques élus la première vague de distribution. Le marché des "early adopters" ne se partage pas.

Pascal Samama