BFM Business

Comment Apple a décidé de réagir au Brexit

Pour le moment, la parité entre la livre et le dollar ne vaut que pour les applis mobiles. Apple va-t-il ensuite augmenter le prix des Mac et des iPhone?

Pour le moment, la parité entre la livre et le dollar ne vaut que pour les applis mobiles. Apple va-t-il ensuite augmenter le prix des Mac et des iPhone? - Oly Scarff - AFP

Dans la foulée du discours de Theresa May sur le Brexit, Apple a décidé d'appliquer la parité entre la livre et le dollar. Cette décision conduit à une augmentation de 25% des tarifs des applis vendues sur l’AppStore britannique.

Apple fait fi des conversions monétaires. Pour la firme américaine, un dollar vaut un euro depuis longtemps déjà. Désormais, un dollar vaut aussi une livre. C’est ce que vient d’annoncer Tim Cook dans un courriel adressé aux créateurs britanniques d’applications mobiles. Ainsi, ces produits subiront une augmentation de 25%. Super Mario Run, le jeu mobile le plus téléchargé du moment, passera donc de 7,99 £ à 9,99 £, soit l'équivalent de 12,2 dollars, alors qu'il n'est vendu que 9,99 dollars aux États-Unis.

Pour expliquer cette hausse, le patron d’Apple n’y va pas par quatre chemins. Il explique qu’il s’agit de faire face à la chute de la livre sterling qui depuis le référendum de juin dernier a baissé de 19%. "Combiné à une TVA à 20%, il était temps d’établir une parité avec le dollar", a précisé Tim Cook selon 9to5Mac qui a révélé cette décision.

Mac et iPhone seront-ils concernés?

Cette parité monétaire ne concerne pour le moment que les applis mobiles. Sera-t-elle appliquée aux autres produits numériques vendus sur l’AppStore (livres numériques, programmes vidéo et musique)? Aucune annonce n’a encore été faite.

Le dirigeant ne dit pas non plus si elle pourrait concerner les produits physiques (Mac, iPhone, iPad, AppleWatch, AppleTV…) vendus en ligne ou dans les Apple Store britanniques. Actuellement, comme le signale le site MacBidouille, "il est intéressant de revenir de Londres avec un iPhone" qui, pour le haut de gamme, coûte encore 80 euros de moins qu’en France.

Pascal Samama