BFM Business

Cette start-up accuse vente-privée de lui avoir volé son idée

-

- - Mieuxquedesfleurs

Le fondateur d'un site de livraison de ballons en forme de cœur raconte comment, après avoir été approché par un intermédiaire de vente-privée, il a découvert un service identique sur le site de e-commerce avec un étrange tarif réduit.

Envoyer un ballon d'hélium en forme de cœur plutôt que des fleurs pour la Saint-Valentin. Voilà le concept de MieuxQueDesFleurs.com, une petite start-up lancée il y a 2 ans par Joseph Ayoub. Un concept amusant qui rencontre son petit succès, notamment autour de la mi-février. 

Il y a un an, explique le fondateur, une connaissance l'aborde sur Facebook pour lui dire que cette idée a plu à une de ses relations chez vente-privée qui veut la commercialiser. "Il nous propose alors un deal simple: le colis sera vendu 9 euros. Nous récupérons 4,5 euros et facturons 4 euros de frais de port, explique Joseph Ayoub dans un billet sur Medium. Problème, on ne rentre pas du tout dans nos frais, et on ne parle même pas de profit. On vendrait donc à perte et en se tapant la logistique de 4000 ou 5000 commandes (selon la promesse de ce jeune homme)."

L'idée du partenariat tourne court. Et puis ce dimanche 29 janvier, en surfant sur le web, Ayoub découvre que vente-privée a finalement lancé un service équivalent. "Je me suis dit qu'ils avaient trouvé un concurrent pour faire affaire", explique-t-il. Mais deux choses l'intriguent. D'abord le nom du prestataire du service, "Vertige de l'amour", dont il n'a jamais entendu parler. "J’en connais pas mal, mais lui non", explique-t-il. Ensuite c'est le "prix barré" qui l'interpelle. Sur vente-privée, le service est proposé au tarif "réduit" de 19 euros pour un soi-disant prix conseillé de 33,90 euros. Un prix qui ne serait pratiqué par personne. Sur MieuxQueDesFleurs.com, l'envoi de ballon est proposé à 19,90 euros + 6 euros de frais de port.

-
- © -

En cherchant un peu sur internet, il se rend compte que le service "Vertige de l'Amour" a été tout récemment mis en ligne et que c'est la personne qui l'avait contacté sur Facebook qui en est le créateur. "En gros, vente-privée et son partenaire ont tout simplement mis en ligne un site le temps de faire un deal, explique-t-il dans son billet. Ils ont inventé un prix 1,5 fois plus élevé que le prix normal, et font croire à leurs clients que le prix de 19 euros est un prix très réduit. Pour rendre le truc encore plus professionnel et faire rapide, ils ont même piqué des idées de visuels à nos concurrents, et nos idées de wording. Pas cher la création."

Ainsi dans la partie FAQ, le site partenaire de vente-privée a fait un copier/coller du sien, accuse-t-il. 

-
- © -

Joint, vente-privée dit ne pas être au courant mais dans le doute a fait retirer l'offre de son site. "Celle-ci aura duré un peu plus de 24 heures il me semble, et aura surement engrangé quelques centaines ou milliers de commandes, déplore Joseph Ayoub qui se dit très déçu. Je suis le premier à dire que l’idée n’est que 1% d’un business et que c’est la façon dont on transforme une idée qui fait que chaque projet est unique. Mais il y a une différence entre piquer une idée et l’utiliser pour arnaquer des gens."

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco