BFM Business

Cette ado anglaise fait fortune avec ses prénoms pour bébés chinois

220.000 enfants ont été prénommés grâce à cette adolescente

220.000 enfants ont été prénommés grâce à cette adolescente - ERIC FEFERBERG / AFP

Une jeune étudiante britannique a lancé un site Internet afin d'aider les parents chinois à donner un prénom anglo-saxon à leurs enfants. Un an seulement après son démarrage, elle a déjà gagné près de 57.000 euros.

Fin d’un casse-tête pour les futurs parents chinois. Beau Jessup, une adolescente britannique vivant dans le comté du Gloucestershire (Angleterre), a créé un site Internet baptisé SpecialName afin d’aider ces familles à donner des prénoms anglo-saxons à leurs enfants. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les affaires tournent bien pour cette jeune fille âgée de seulement 16 ans. Un an seulement après le lancement de son site, elle a déjà gagné près de 57.000 euros. Il faut dire que pour chaque demande reçue, la jeune entrepreneur perçoit 70 centimes d’euro. En échange de quoi, elle envoie aux parents via We-Chat, la version chinoise de Whatsapp, trois suggestions possibles, basées sur la personnalité de l’enfant. Un certificat est ensuite envoyé à la famille pour célébrer l’événement. En un an, elle a déjà "renommé" plus de 220.000 bébés. 

Faciliter la vie des étudiants chinois

Cette idée, aussi originale que rémunératrice, lui est venue à l’esprit après qu’il lui a été demandé de trouver un nom à un bébé lors d’un voyage en famille dans l’Empire du Milieu. "Il est essentiel de porter un prénom anglais parce que vous ne pouvez pas utiliser un nom chinois sur le courrier électronique ou l'application universitaire au Royaume-Uni. Votre nom anglais reste avec vous pour la vie" insiste Beau Jessup interrogée par Business Insider.

Mais cela évite surtout à de nombreux parents de choisir des prénoms embarrassants à leurs poupons. En effet, certaines familles ayant un accès limité à Internet, s'inspirent de qu’elles ont entendu dans un film ou lu dans un livre, ce qui peut donner lieu à des prénoms assez "gênants" comme Gandalf, un personnage du Seigneur des Anneaux, ou Rolex, la célèbre marque de montres suisses. En attendant de voir débarquer au Royaume-Uni des étudiants chinois portant ses prénoms, la jeune étudiante compte utiliser l’argent gagné par son site, qui génère désormais 19.000 euros de revenus mensuels, pour payer ses futurs frais de scolarité universitaire.