BFM Business

Cet incroyable avion qui a un nom de guitare électrique consomme 20% de kérosène en moins

-

- - Studio OSO

Baptisé Flying-V, cet avion en forme de V développé par des chercheurs d'une université hollandaise avec le concours de la compagnie aérienne KLM pourrait transporter 300 passagers.

Les amateurs de rock connaissent sûrement déjà son nom. Flying-V est en effet le nom d'une guitare célèbre créée en 1958 la marque américaine Gibson et notamment utilisée par Van Halen, Keith Richards des Rolling Stones ou Jimi Hendrix. C'est désormais le nom d'un concept d'avion qui reprend la forme en V de la fameuse guitare et qui pourrait bien à l'avenir devenir le standard du transport aérien.

Imaginé par un étudiant de l'Université technique de Berlin, le concept de l'appareil a été développé par des chercheurs de l'Université de Delft aux Pays-Bas avec le soutien de la compagnie aérienne KLM. Un projet sérieux malgré son apparence très originale. L'idée c'est en effet que les cabines de passagers ainsi que les soutes à bagages soient situés dans les ailes, juste au dessus des réservoirs de carburant.

Selon ses concepteurs, cette configuration unique permettrait à l'appareil de consommer 20% de carburant de moins qu'un avion de taille équivalente. Cela grâce à sa forme aérodynamique, ses deux turboréacteurs à double flux disposés sur le dessus de l'appareil et à son poids réduit par rapport aux avions de ligne actuels. Le Flying-V pourrait ainsi transporter 314 passagers, soit l'équivalent d'un Airbus A350 qui lui peut accueillir entre 300 et 350 personnes. Avec son envergure de 65 mètres et sa longueurs de 55 mètres, l'avion pourrait par ailleurs utiliser les pistes et les hangars actuels.

Le concept d'avion triangle dévoilé par KLM pourrait consommer 20% de kérosène en moins.
Le concept d'avion triangle dévoilé par KLM pourrait consommer 20% de kérosène en moins. © OSO

Pour ses concepteurs, il s'agit d'imaginer des concepts moins gourmands en kérosène et donc moins émetteurs de CO2 afin de limiter l'impact environnemental du transport aérien qui contribue à près de 2% des émissions mondiales, selon un rapport de 2016 de l'Organisation de l'aviation civile internationale (ICAO), une organisation internationale dépendant des Nations unies.

"Nous ne pouvons pas simplement électrifier toute la flotte, car les avions électriques deviennent beaucoup trop lourds et vous ne pouvez pas leur faire traverser l'Atlantique, du moins pas avant 30 ans, explique Roelof Vos, le chef de projet à l'Université de Delft dans le communiqué de présentation de l'appareil. Nous devons donc proposer de nouvelles technologies qui réduisent la consommation de carburant de manière différente".

Les avions actuels à tubes ont fait de gros progrès en terme de consommation mais il semble qu'un pallier ait été atteint en terme d'efficacité énergétique. D'où l'intérêt d'imaginer de nouvelles formes de fuselages.

Si Pieter Elbers, le directeur de KLM, ne souhaite pas révéler l'étendue exacte du projet, les chercheurs espèrent faire voler un modèle réduit en septembre. Une maquette de l'intérieur de la cabine sera par ailleurs dévoilée en octobre prochain et exposée à l'aéroport d'Amsterdam-Schipol.
Avion
Avion © OSO

Le projet semble toutefois n'être qu'à ses débuts puisque selon ses concepteurs, si cet avion prend un jour les airs, ce ne devrait pas être avant 2040 au mieux. "Nous avons effectué des tests numériques et des tests préliminaires en soufflerie, mais nous devons en faire beaucoup plus dans les souffleries - à grande vitesse et à basse vitesse - pour démontrer que cet avion est aussi efficace que nous le pensons", explique ainsi Roelof Vos sur CNN

Le secteur du transport aérien qui s'est engagé à neutraliser ses émissions (faire en sorte qu'elles n'augmentent plus) en 2020 et à les réduire de moitié par rapport aux émission de 2005 d'ici 2050 devra donc compter sur les technologies actuelles et surtout sur le système de compensation de crédit carbone qui sera mis en place l'année prochaine.

Avion
Avion © OSO
Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco