BFM Business

Ces nuits de rêve que nous promettent les innovations du CES

-

- - BFM Business

Après avoir conquis nos jours, la tech s'attaque à nos nuits et dévoile de nombreux produits et technologies pour améliorer le sommeil. Un marché en plein boom.

Las Vegas, la ville qui ne dort jamais? Pas au CES en tout cas. Lorsqu'on arpente les hall d'exposition du plus grand salon high-tech de la planète, on ne cesse de tomber sur des visiteurs affalés sur des fauteuils avec des masques sur les yeux, couchés sur des lits démesurés ou encore en pleine séance d'hypnose, un casque sur les oreilles la tête sur un oreiller.

Car cette année, plus encore qu'en 2017, la tech a envahi le monde du sommeil. Les fabricants de lits, les start-up et les grands groupes d'électronique n'ont qu'une obsession: faire en sorte que vos nuits soient plus belles que vos jours, grâce à une avalanche d'innovations.

Mais pourquoi cette obsession soudaine pour le sommeil? "C'est normal, explique le porte-parole de la société Sleep Number qui conçoit des matelas intelligents. Les technologies s'immiscent partout là où elle peuvent améliorer la vie des gens. Et après le divertissement, le travail au bureau, les courses, les communications ou la santé, il était normal qu'elles s'attaquent au sommeil." Après tout, nous passons près du tiers de notre temps à dormir (soit 25 ans dans une vie) et les troubles du sommeil sont pris sérieusement en compte par la médecine. Un Français sur trois dit en souffrir.

Le marché du sommeil est d'ailleurs en plein boom. Selon Allied Market Research, il devrait bondir de 60% au niveau mondial d'ici 2022 passant de 49,5 milliards à 80 milliards de dollars. Un secteur particulièrement développé aux États-Unis. Les Américains consacrent de plus en plus d'argent à leur lit, leur matelas, leurs draps... et leurs somnifères.

C'est justement pour se substituer aux produits chimiques que la tech multiplie les innovations. Avec plus ou moins d'efficacité. Ainsi, les applications du contrôle du sommeil sont regardées avec scepticisme par les médecins qui les voient comme des gadgets aux performances douteuses. En revanche, en ce qui concerne le confort, il faut bien reconnaître que certaines des innovations que nous avons pu voir au CES sont souvent convaincantes. 

Petit tour d'horizon des meilleures innovations de la sleep tech.

Le bandeau qui envoie des sons pendant la nuit

-
- © Philips

Le SmartSleep de Philips est un bandeau souple plutôt confortable qui doit être porté durant la nuit. Bardé de capteurs, il est capable de détecter les différentes phases de sommeil en analysant les ondes cérébrales. Il peut ensuite envoyer des sons de bruit blanc grâce à ses petites enceintes situées derrière les oreilles pour améliorer la profondeur et la durée du sommeil. Philips assure que 70% des sujets testés souffrant de privation chronique de sommeil ont déclaré qu'après avoir porté l'appareil pendant deux semaines, ils étaient moins fatigués. Le SmartSleep sera lancé au printemps prochain aux États-unis et coûtera 399 dollars.

Le lit qui s'adapte à vos mouvements

-
- © BFM Business

C'est un des produits les plus agréables de la "sleep tech". Déjà primé au CES de 2017, le 360 smart bed de la société Sleep Number s'adapte en effet à chacune de vos positions durant la nuit. Deux chambres à air assurent un réglage continu en temps réel pour un confort optimal. Il peut détecter aussi les ronflements et, le cas échéant, rehausser la tête de sept degrés, position supposée faire "taire" le ronfleur. Il a même une fonction de réchauffement des pieds pour les garder bien au chaud. Il faut toutefois y mettre le prix: le modèle "king size" coûte 4000 dollars.

Le bandeau salvateur "made in France"

-
- © Dreem

Très similaire au modèle de Philips, le Dreem de la start-up française Rythm propose en plus un oxymètre de pouls pour détecter votre fréquence cardiaque et votre respiration, et des haut-parleurs conducteurs d'os pour délivrer le son, ainsi qu'un accéléromètre pour détecter le mouvement du crâne. Les sons émis pour endormir l'utilisateur sont basés sur la méditation. Testé sur la durée par des journalistes de Numerama, le bandeau Dreem s'est avéré apparemment efficace. Cela dit, il pourrait pâtir de son prix de 499 euros quand celui de Philips qui dispose d'un peu moins de capteur est lui proposé 100 euros moins cher.

Le masque d'hypnose qui peut vous faire dormir

-
- © BFM business

Conçu par la start-up DreaminZZZ basée à d'Avignon, le masque Hypnos permet de créer un état d'hypnose à la personne qui le porte. Des ampoules leds situées à l'intérieur du masque constituent un stimulus visuel. "Les porteurs sont invités à respirer au rythme des lumières qu'on ralentit progressivement afin que la respiration ralentisse aussi ce qui est le secret de l'endormissement", explique Guillaume Gautier, le fondateur de DreaminZZZ. Le masque peut aussi être utilisé avec des sons pour des séances d'hypnose plus profondes afin de parvenir à travailler sur la consommation de tabac ou la douleur, par exemple. Vendu 200 euros, le masque est déjà référencé par Boulanger et Nature et Découvertes. La société assure en avoir déjà vendu 2000 en quelques mois.

Le système déstressant qui allie crème et masque connecté

-
- © BFM

C'est un des spots les plus courus du CES. La marque NuCalm a disposé sur son stand une quinzaine de chaises longues sur lesquelles l'on vient se prélasser une vingtaine de minutes. "20 minutes de repos relaxant complet qui sont l'équivalent de deux heures de sommeil", assure un démonstrateur de leur nouveau produit ReNu. Il faut d'abord frotter un petit peu de crème sur son cou (elle contient des acides aminés naturels) censée neutraliser l'adrénaline. Ensuite, on enfile le masque qui stimule le crâne au microcourant et c'est parti pour 20 minutes de relaxation sur sa chaise longue avec de douces vibrations diffusées sur les oreilles. Une expérience plutôt agréable (surtout après une journée de marche sur un salon bruyant). La marque n'a pas communiqué de prix.

Le réducteur de bruits de la rue

-
- © Nightingale

Si votre chambre donne sur une rue bruyante, le Nightingale est fait pour vous. Conçu par Cambridge Sound Management, une société spécialisée dans le son, ce petit appareil émet des sons blancs qui couvrent les bruits ambiants indésirables. Un peu à la manière des casques réducteurs de bruit. Le plugin s'adapte à la taille de la pièce ainsi qu'à votre sommeil en se connectant notamment à votre smartphone. Difficile à tester dans le cadre du CES (pour le coup trop bruyant) mais le Nightingale devra être vraiment efficace pour justifier son prix de 175 dollars alors que de petits appareils proposent déjà ce type de service pour moins de 40 euros.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco