BFM Business

CES 2018: la voiture du futur se dévoile sous toutes ses facettes

VIDÉO - Le CES de Las Vegas devient un salon automobile à part entière. Constructeurs et équipementiers dévoilent des technologies étonnantes comme ce taxi sans chauffeur ou cette voiture qui devient transparente pour permettre aux autres véhicules d'agrandir leur champ de vision.

À Las Vegas, les constructeurs automobiles prouvent que la voiture du futur, connectée et autonome, est déjà là. Toyota a dévoilé son e-Palette, un utilitaire sans chauffeur que Pizza Hut compte utiliser dès 2020 en Californie pour livrer des pizzas. Mais les Français ne sont pas en reste. L’une des innovations présentées cette semaine, l’Autonom Cab, est un pur produit de la French Tech. Ce monospace sans volant ni pédale a été mis au point par le lyonnais Navya.

Notre reporter Anthony Morel en a commandé une via une appli mobile téléchargée sur son smartphone. Ce véhicule, mi-taxi, mi-VTC, est arrivé en quelques instant sur le lieu de rendez-vous. À l’intérieur, un habitacle spacieux et lumineux avec deux banquettes en face-à-face, comme dans une diligence d’autrefois à une différence près: celle-là est 2.0. Des équipementiers envisagent déjà d’installer des écrans tactiles dans le véhicule, notamment à la place des vitres. Chacun pourra regarder un film ou surfer sur Internet.

Des véhicules connectés en 5G

Sur le CES, les équipementiers dévoilent aussi des technologies qui pourront équiper les voitures de différents constructeurs comme cette caméra avec laquelle elles peuvent devenir transparentes pour améliorer le champ de vision et diminuer les risques d’accidents. L’idée est de permettre aux véhicules qui la suivent de voir la route pour éviter de doubler si un piéton ou un vélo est en train de traverser. Cette technologie s’appelle Extraview et c’est le français Valeo qui l’a mise au point. Pour transmettre les informations d'une voiture à une autre, elle s’appuie sur les réseaux mobiles, 4G et 5G.

La voiture autonome sera collective, mais gardera une dimension individuelle grâce à cette climatisation qui s’adapte à chaque passager avec des capteurs ou des micro-caméras installés dans l’habitacle. Ces dispositifs ont été testés par notre reporter. Ils détectent si la personne est un homme ou une femme, sa morphologie, son rythme cardiaque et décèleront comment elle est habillée. En fonction de ces données, la température s’adaptera précisément pour que chaque passager n’ait ni trop chaud, ni trop froid. Une caméra placée derrière le volant pourra aussi déceler le niveau de fatigue du conducteur et diffuser une odeur de café s’il commence à somnoler.

Pascal Samama