BFM Business

Brevets: Samsung bat Apple à son propre jeu

Apple et Samsung sont engagés dans une guerre juridique dans laquelle ils s'accusent mutuellement de viol de brevets.

Apple et Samsung sont engagés dans une guerre juridique dans laquelle ils s'accusent mutuellement de viol de brevets. - -

Le Sud-coréen a réussi à faire interdire par la justice américaine un certain nombre de produits Apple aux Etats-Unis. Mais cette victoire reste symbolique.

Une victoire pour Samsung dans la bataille qui l'oppose à Apple. Le Sud-coréen a obtenu, mardi 4 juin, de la Commission américaine de commerce internationale l'interdiction de la vente de certains produits Apple sur le territoire des Etats-Unis.

Samsung qui gagne face à Apple sur son terrain, c'est une première! La plainte date de 2011. Le conglomérat sud-coréen accusait son concurrent d'avoir utilisé sans autorisation certains de ses brevets dans le domaine de la connexion 3G. Mais cette victoire est surtout symbolique.

Apple va faire appel

Elle ne concerne que certains produits Apple, plutôt datés. A savoir les iPhone 3 et 4 et l'iPad 2, seulement dans sa version 3G. Les smartphones et tablettes plus récents, notamment l'iPhone 5, qui utilisent un autre type de technologie sont -heureusement pour Apple- épargnés.

En fait, les autorités américaines ont décidé d'interdire l'importation sur le territoire des Etats-Unis de tous les produits concernés, assemblés en Asie. Ils ne devraient donc plus être disponibles chez les opérateurs américains.

Mais cela risque de prendre du temps. La procédure n'est pas terminée, et Apple ne va pas se priver de faire appel. Samsung marque donc un point face à Apple, mais sans égaliser. Lors du méga procès de l'an dernier, Samsung avait été condamné à un milliard de dollars d'amende, même si la somme a depuis été revue à 600 millions de dollars.

>> A LIRE AUSSI - Apple et Samsung s'accaparent les profits de l'industrie mobile

Anthony Morel