BFM Business

Bouygues dément toute sortie de TF1 et des télécoms

Après avoir refusé l'offre de Patrick Drahi en juin 2015, Bouygues dément tout volonté de sortir de TF1 et des télécoms

Après avoir refusé l'offre de Patrick Drahi en juin 2015, Bouygues dément tout volonté de sortir de TF1 et des télécoms - Eric Piermont-AFP

Le groupe a répondu ce mardi à Bloomberg qui avait annoncé la veille un possible rachat de Bouygues Telecom et de TF1 par Orange.

Bouygues n'est vendeur d'aucune de ses activités. Le groupe a publié un communiqué laconique indiquant "qu’il n’a aucun projet de sortie des secteurs des télécoms et de la télévision et réaffirme son ancrage durable dans ces deux industries".

Bouygues réagissait aux rumeurs émanant de Bloomberg, faisant état de discussions préliminaires avec Orange. Selon cette agence, dans le cadre de ces pourparlers, "Bouygues pourrait ne garder que son activité de construction, et seulement une part minoritaire dans les médias et les télécoms". A priori donc, les discussions porteraient également sur le rachat des chaînes de télé du groupe Bouygues, donc la première chaîne française TF1, et quatre autres chaînes dont la payante LCI.

Contacté par BFM Business, hier soir, lundi 7 décembre 2015, Orange a indiqué ne pas commenter "les rumeurs qui depuis deux ans, animent artificiellement le marché". L'opérateur précise que "des acteurs français des télécoms, Orange est celui qui n'a pas besoin de consolidation".

En juin 2015, le Conseil d'administration de Bouygues avait décidé de ne pas donner suite à l'offre de Patrick Drahi, le patron de SFR-Numericable, qui avait mis 10 milliards d'euros sur la table pour racheter Bouygues Telecom.

F.Bergé