BFM Business

Blablacar serait valorisée plus d'un milliard de dollars

La start-up française entrerait dans le cercle restreint des start-up valorisées plus d'un milliard de dollars.

La start-up française entrerait dans le cercle restreint des start-up valorisées plus d'un milliard de dollars. - Kenzo Tribouillard-AFP

Le site de covoiturage aurait levé environ 140 millions d'euros auprès d'investisseurs. Sa valorisation atteindrait désormais 1,2 milliard de dollars, un record pour une start-up française.

Jusqu'où ira Blablacar ? La start-up française viendrait de réaliser une levée de fonds de 160 millions de dollars (environ 142 millions d'euros), selon le site américain spécialisé Techcrunch.

Le fonds d'investissement Insight Ventures Partners mènerait ce tour de table auquel participeraient plusieurs business angels.

Cette nouvelle levée de fonds suivrait d'un an celle lui ayant permis de réunir les 100 millions d'euros en juillet 2014.

Elle ferait surtout entrer BlaBlacar dans le cercle restreint des start-up valorisées plus d'un milliard de dollars, les fameuses "licornes" (unicorns en anglais). Sa valorisation atteindrait ainsi 1,2 milliard de dollars (soit plus d'un milliard d'euros).

BlaBlaCar accèlère à l'étranger

Les investisseurs actuels de BlaBlaCar (Index Ventures, Accel Partners, ISAI et Lead Edge Capital) n'auraient pas participé à ce nouveau tour de table, selon Techcrunch

La société française a entamé au printemps 2015, une stratégie de croissance externe en Europe en rachetant son rival allemand Carpooling et une petite société hongroise de covoitrage, AutoHop.

Forte de sa nouvelle levée de fonds, BlaBlaCar serait en mesure de financer sa croissance à l'international, un peu à l'image d'Uber.

La société française surfe sur un modèle économique (le partage de frais) et sur un marché (transport longue distance, non-concurrent des taxis) qui le place à l'écart des travers juridiques et fiscaux que rencontre son puissant rival américain (valorisé tout de même plus de 50 milliards de dollars !) partout où il s'implante dans le monde.

Frédéric Bergé