BFM Business

BeIN Sports continue de gagner des abonnés

BeIN Sports revendique désormais 2,5 millions d’abonnés.

BeIN Sports revendique désormais 2,5 millions d’abonnés. - Jean-Sébastien Evrard - AFP

La chaîne a confirmé qu'elle possédait d'ores et déjà 2,5 millions d'abonnés, et qu'elle comptait sur l'Euro 2016 pour franchir le cap des 3 millions.

Peu à peu, BeIN Sports se fait une place dans la paysage audiovisuel français. La chaîne payante possède en effet 2,5 millions d'abonnés dans le pays, et espère dépasser le cap des 3 millions à l'occasion de l'Euro de football 2016? C'est en tout cas ce qu'a indiqué le président de BeIN Sports France dans une interview samedi au quotidien Le Monde.

"On est ici pour longtemps", a ainsi déclaré Yousef Al-Obaidly, précisant que la filiale du groupe qatari Al-Jazeera, avait réussi à dépasser la barre des 2 millions d'abonnés grâce au Mondial de football 2014. "Cet évènement nous a permis de faire un bond fantastique et d'être mieux acceptés" en montrant que BeIN était devenue "une référence en matière de sport en France".

La chaîne espère désormais franchir le cap des 3 millions avec l'Euro l'an prochain, mais n'entend "pas se contenter de gagner des abonnés lors de grands tournois qui durent un mois", a dit le dirigeant, mentionnant plus spécialement la Ligue des champions et la Ligue 1 qui se racontent "tout au long de la saison".

La France, un "petit morceau" du business de BeIN

Interrogé pour savoir si la chaîne perdait de l'argent en France, il s'est contenté d'indiquer que la France "représente un petit morceau dans notre business" et que les chiffres étaient "consolidés au niveau du groupe". Il s'est par ailleurs déclaré "contrarié" par l'attribution, en janvier, par la Ligue de rugby des droits télévisés du Top 14 à la chaîne cryptée Canal+ pour les quatre prochaines saisons. "Je crois que chaque compétition de ce niveau-là a besoin, comme dans le football, d'avoir deux grands diffuseurs pour le développer" a-t-il dit, soulignant qu'il y avait de la place pour deux grandes chaînes à péage en France.

Il a par ailleurs indiqué que pour l'Euro 2016, BeIN Sports allait revendre 11 matches supplémentaires aux chaînes gratuites, pour que "des huitièmes de finale jusqu'à la finale", tout puisse être sur les chaînes gratuites.

Y.D. avec AFP