BFM Business

Après le flop de la Wii U, Nintendo se console avec le smartphone

-

- - -

"La firme japonaise qui a vendu près de 10 fois moins de Wii U que de Wii va progressivement abandonner cette machine pour se recentrer sur le smartphone où sa première application fait déjà un carton."

Nintendo va-t-elle comme Super Mario se transformer en 2016? La société japonaise qui a maintes fois changé de business tout au long de sa longue histoire (elle a été créée en 1889) va peut-être prendre un nouveau virage cette année: celui du smartphone.

Car les ventes de consoles de la firme sont au plus bas. Nintendo, qui avait vendu plus de 100 millions de Wii s'est complètement planté avec la Wii U, la console dotée d'une tablette. Sortie en 2012, elle s'est vendue à peine à 12,6 millions d'exemplaires. Loin derrière ses rivales que sont la PS4 de Sony (plus de 36 millions d'exemplaires) et la XBox One de Microsoft (plus de 20 millions). D'ailleurs, le quotidien japonais Nikkei assurait en début de semaine que le fabricant allait abandonner la production de la console dès cette année. Et si Nintendo vient de démentir l'information dans la presse nippone, il est évident que les heures de la Wii U sont comptées. Aucune grosse sortie de jeu n'est attendue en 2016.

Nintendo numéro 1 sur l'AppStore

Conséquence de ses ventes au ras des pâquerettes, la firme s'attend à un nouveau recul de son chiffre d'affaires en 2015-2016 qui devrait s'établir à 500 milliards de yens (4 milliards d'euros). Pour rappel, cette somme représentait en 2008-2009 son bénéfice net... Au sommet de sa gloire, le chiffre d'affaires de la firme atteignait les 14 milliards d'euros. Et si Nintendo estime qu'il ne perdra pas d'argent sur son exercice en cours, ses bénéfices devraient plonger de 60% à 17 milliards de yens (136 millions d'euros).

Mais si le ciel est chargé de nuages, la firme commence à entrevoir un début d'éclaircie. Grâce au smartphone tout d'abord. Nintendo, qui avait annoncé en 2015 qu'elle allait enfin proposer du contenu sur mobile vient de lancer sa première appli au Japon. Et à peine disponible, elle fait un véritable carton. Lancée ce lundi 21 mars, Miitomo a déjà été téléchargée plus d'un million de fois. Elle s'est immédiatement classée en tête des téléchargements sur l'AppStore japonais. Un succès il faut bien l'avouer plutôt inattendu.

Car Miitomo n'est pas un jeu à proprement parler. Il s'agit d'un réseau social ludique dans lequel les utilisateurs ont la forme de Mii. Mais à la différence d'un Facebook, il ne s'agit pas de poster des statuts mais de répondre à des questions du style "quel est votre plat préféré?", "qu'avez-vous fait le week-end dernier?" et votre avatar met en scène votre réponse. Des saynètes que les utilisateurs peuvent ensuite partager avec leurs contacts (Facebook, Twitter...). Une plateforme amusante que Nintendo compte monétiser en proposant à terme du contenu payant (vêtements, objets, éléments de déco...). Quatre autres applications développées avec son partenaire DeNA devraient ainsi sortir d'ici 2017.

Nintendo va-t-il pour autant se transformer en simple éditeur d'applications? Sans doute pas. La compagnie ne veut pas tel Sega dans les années 2000 laisser tomber le marché de la console. Nintendo va ainsi dévoiler d'ici quelques semaines au salon E3 de Los Angeles une nouvelle machine qui répond au nom de code NX. Pour l'heure, très peu d'informations ont filtré sur les spécificités de la console. Si la plupart des observateurs anticipent une console de salon, l'analyste de Macquarie Capital Securities David Gibson estime lui qu'il s'agira d'une console portable. Des fuites sur internet font en tout cas état d'une manette en forme d'écran tactile mais Nintendo refuse de commenter l'information. Quoi qu'il en soit, cette fois Nintendo n'a pas le droit à l'erreur. Après l'échec de la Wii U et l'essoufflement de la console portable 3DS, le Japonais est dos au mur. 

-
- © -
Frédéric Bianchi