BFM Business

Après Axa, BPCE renforce ses liens avec Facebook 

BPCE veut moderniser son image et innover dans son métier de base, grâce à Facebook

BPCE veut moderniser son image et innover dans son métier de base, grâce à Facebook - Eric Piermont-AFP

Le groupe BPCE, propriétaire des réseaux Banques Populaires et Caisse d'Epargne, va s'appuyer sur le réseau social pour recruter des talents et des clients, promouvoir sa marque et tester des innovations bancaires.

Pour accélérer dans le numérique, mieux vaut pactiser avec les géants américains qui sont les moteurs de cette transformation. Après l'assureur Axa, BPCE (Banque Populaire et Caisse d'Epargne) a choisi de s'allier avec Facebook.

"Aujourd'hui, les réseaux sociaux structurent une nouvelle forme de relation, un écosystème dans lequel nous devons nous inscrire, d'où ce partenariat stratégique avec Facebook" explique Jean-Yves Forel, directeur général en charge de la banque commerciale du groupe bancaire, qui multiplie les innovations technologiques ces derniers temps.

Cette alliance est à plusieurs facettes. La banque souhaite améliorer son image de marque en modernisant son image, auprès de ses clients en renforçant sa présence sur Facebook. Elle entend aussi utiliser la puissance du premier réseau social mondial pour attirer de nouveaux talents. C'est l'aspect lié au recrutement.

BPCE innovera dans les opérations bancaires via Facebook

Le partenariat comprend également un volet formation, qui permettra aux équipes de BPCE de tester les nouveaux produits lancés par Facebook, de se frotter à une culture d'entreprise tournée vers l'innovation technologique.

Enfin, le groupe bancaire annonce qu'il va innover sur son métier de base et proposer, dans les prochaines semaines, des offres et des produits innovants via Facebook. Le plus grand réseau social du monde a commencé à déployer sur certaines villes des Etats-Unis son service de paiement gratuit entre ses membres via son application mobile Messenger.

BPCE avait déjà fait une incursion remarquée sur les réseaux sociaux l'an dernier en annonçant une nouvelle méthode de transfert d'argent en ligne, qui utilise Twitter comme porte d'entrée vers son porte-monnaie électronique S-money.

Du point de vue de Facebook, qui revendique 29 millions d'utilisateurs actifs par mois en France dont 17 millions sur mobile, ce partenariat s'ajoute à ceux déjà noués avec de grandes entreprises (Axa, Coca-Cola).

Frédéric Bergé