BFM Business

Amazon n'exclut pas d'implanter son second siège au Canada

-

- - Leon Neal/AFP

Croulant sous les candidatures, le géant américain de la distribution en ligne a sélectionné vingt municipalités et zones urbaines. Et Toronto reste dans la course face à des géants comme New York et Los Angeles.

Elles ne sont plus que vingt à pouvoir espérer décrocher le gros lot. Amazon a rendu public ce jeudi sa sélection des municipalités et zones urbaines qui restent en lice pour l'installation de son second siège. Et parmi elles, il n'y a plus qu'un candidat situé en dehors des États-Unis: Toronto, la plus grande ville du Canada.

Le géant américain de la distribution en ligne avait annoncé en septembre chercher un point de chute pour son second siège. Avec, à la clé, quelques 50.000 emplois. Cette annonce avait provoqué une véritable "ruée vers l'or" de dizaines de municipalités américaines qui s'étaient mises sur les rangs en vantant leurs atouts.

Les vingt villes et zones urbaines retenues sont Atlanta, Austin, Boston, Chicago, Columbus, Dallas, Denver, Indianapolis, Los Angeles, Miami, Montgomery County (dans le Maryland près de la capitale fédérale Washington DC), Nashville, Newark, New York City, la partie nord de la Virginie également près de Washington DC, Philadelphie, Pittsburgh, Raleigh, Toronto et Washington DC proprement dit.

Évaluer la faisabilité

"Merci aux 238 communautés qui ont soumis des offres. Passer de 238 à 20 n'a pas été facile, toutes les propositions montrant beaucoup d'enthousiasme et une grande créativité", a indiqué Holly Sullivan, responsable chez Amazon pour cette recherche et citée dans le communiqué.

Amazon a indiqué qu'il allait maintenant travailler avec les vingt candidats sur la liste "pour examiner plus en détails leurs propositions, leur demander des informations supplémentaires et évaluer la faisabilité d'un partenariat qui puisse satisfaire les projets d'embauche de l'entreprise tout en profitant à la fois aux employés et à la communauté". La décision finale interviendra dans le courant de l'année. Amazon emploie actuellement 540.000 personnes dans le monde.

D. L. avec AFP