BFM Business

Amazon défie Google et Microsoft dans les messageries électroniques

Avec la messagerie WorkMail d'Amazon, l'affrontement commercial entre les ténors américains des services Cloud s'intensifie dans les services logiciels de bureautique pour entreprises.

Avec la messagerie WorkMail d'Amazon, l'affrontement commercial entre les ténors américains des services Cloud s'intensifie dans les services logiciels de bureautique pour entreprises. - AFP Leon Neal

Amazon lance un service de messagerie et d'agenda électroniques pour entreprises. Une nouvelle tentative de diversification du géant de l'e-commerce qui va concurrencer les offres de Microsoft ou Google. .

Amazon ne cherche pas qu'à séduire le grand public. Les entreprises sont également dans son viseur. Déjà présent auprès des développeurs d'applications avec ses services AWS (Amazon Web Services), il lance WorkMail, son service de messagerie et de calendrier électronique. Un concurrent donc d'Office 365 de Microsoft ou de Google Apps dans les services bureautiques disponibles et hébergés dans le cloud. "Aujourd'hui, les entreprises font face à un choix difficile concernant leur messagerie électronique et doivent acquérir des logiciels onéreux, des licences d'exploitation complexes", explique Amazon .

Son outil permettra aux utilisateurs d'envoyer des courriels, de partager des calendriers en utilisant les mêmes logiciels de messagerie qu'utilisent les entreprises. Workmail sera ainsi compatible avec le l'outil de messagerie électronique Microsoft Outlook, tel qu'il aujourd'hui utilisé en entreprise à partir de PC sous Windows ou de Mac sous iOS. Son outil de messagerie est également accessible depuis un navigateur web et à partir de smartphones et tablettes iOS (Apple) Android et Windows Phone, en plus de ses propres tablettes Kindle.

Amazon propose déjà un service cloud de stockage de documents

Pour mieux faire connaître son offre, Amazon propose un test gratuit pendant 30 jours et dans la limite de 25 boîtes aux lettres électroniques. Passé cette période, chaque utilisateur devra payer 4 dollars par mois pour avoir accès à ce service qui donnera droit à un stockage de 50 gigaoctets.

Ce nouveau service est une nouvelle étape de la diversification d'Amazon en direction des entreprises. Il s'est déjà imposé auprès des professionnels avec AWS, une offre cloud de serveurs virtuels hébergés dans ses datacenters et facturés à la demande aux clients.

Cette fois-ci, avec WorkMail, le géant de l'e-commerce, se tourne vers une cible professionnelle beaucoup plus large : celle de tous les salariés en entreprise utilisant des outils bureautiques. En 2014, Amazon avait déjà lancé Zocalo, un service en ligne de stockage de documents dans le cloud qui est utilisable avec le nouveau service de messagerie. 

Pour rassurer la clientèle non-américaine, en raison de la menace du Patriot Act, Amazon s'empresse de préciser qu'il sera possible, pour les entreprises, de localiser la zone géographique où seront stockés les emails utilisés via Workmail.

Frédéric Bergé