BFM Business

Amazon (à nouveau) pointé du doigt par Donald Trump 

Sur Twitter, le président américain a estimé que Amazon ne paie "pas ou peu d'impôts" et est responsable de la fermeture de magasins. Selon lui, le géant de l'e-commerce traite le "système postal comme un coursier, causant d'énormes pertes aux États-Unis".

Le président Donald Trump a exprimé jeudi son "inquiétude" concernant le peu d'impôts que paieraient Amazon aux Etats-Unis, alors que les rumeurs sur sa volonté d'encadrer la domination du géant de l'internet ont fait chuter le cours de l'action en bourse mercredi.

"J'ai fait état de mes inquiétudes concernant Amazon bien avant l'élection. Contrairement aux autres, ils ne paient pas ou peu d'impôts aux gouvernements locaux ou fédéral et traitent notre système postal comme leur coursier (provoquant d'énormes pertes aux Etats-Unis) en provoquant la fermeture de milliers de commerces!", a-t-il écrit dans un tweet matinal.

31,4 milliards de pertes mercredi

Le groupe Amazon a fini la journée de mercredi en forte baisse à la Bourse de New York (-4,38%), ce qui s'est traduit par une perte de 31,4 milliards de dollars de capitalisation boursière. Le site Axios avait publié dans la journée un article faisant état de "l'obsession" du président américain pour Amazon et son souhait de s'en prendre au site de Jeff Bezos à travers des lois antitrust.

Toujours selon Axios, les riches amis du milliardaire républicain ont exprimé auprès de lui leurs craintes sur l'état de leurs affaires, "détruites" selon eux par la mainmise toujours plus importante d'Amazon dans le secteur du commerce.

J.-C.C. avec AFP