BFM Business

Altice boucle le rachat du câblo-opérateur Suddenlink

Avec Suddenlink, Altice récupère un portefeuille de 1,5 million de clients particuliers et de 90.000 entreprises et sera présent dans une quinzaine d'Etats dont le Texas, la Louisiane, l'Arkansas, l'Arizona ou encore la Virginie occidentale.

Avec Suddenlink, Altice récupère un portefeuille de 1,5 million de clients particuliers et de 90.000 entreprises et sera présent dans une quinzaine d'Etats dont le Texas, la Louisiane, l'Arkansas, l'Arizona ou encore la Virginie occidentale. - Eric Piermont-AFP

Altice acquiert 70% de Suddenlink Communications. Les fonds BC Partners et CPP Investment Board gardent 30% du 7e câblo-opérateur américain, comme cela était prévu.

Altice, le groupe du magnat des télécoms et des médias Patrick Drahi, a conclu l'acquisition de 70% du capital du câblo-opérateur américain Suddenlink Communications. Comme prévu, Altice a racheté des parts aux fonds BC Partners et CPP Investment Board, qui conservent 30% de l'opérateur, valorisé 9,1 milliards de dollars par l'opération.

Suddenlink est considéré comme le septième câblo-opérateur américain, avec ses 1,45 million d'abonnés, répartis dans 15 États du sud, principalement. Ce câblo-opérateur a dégagé en 2014 un chiffre d'affaires de 2,3 milliards de dollars et un excédent brut d'exploitation de plus de 900 millions de dollars.

Les fonds BC Partners et CPP étaient propriétaires depuis 2012 du groupe américain, fondé en février 2003 et basé à Saint-Louis (Missouri, centre), qu'ils avaient acheté à l'époque 6,6 milliards de dollars, dette comprise.

Altice fait une pause dans ses rachats

En mai 2015, Altice avait prévu de financer cette acquisition par 6,7 milliards de dollars de dette de Suddenlink, un prêt de 500 millions de dollars accordé par BC Partners et CPP Investment Board et 1,2 milliard de dollars en numéraire d'Altice.

Le groupe européen indique aussi que Jerry Kent, fondateur, président et directeur général, réinvestit dans la nouvelle structure créée pour l'occasion, à savoir Altice USA.

Altice a une autre opération de rachat en cours aux États-Unis : l'acquisition pour 17,7 milliards de dollars, dette comprise, du quatrième câblo-opérateur américain Cablevision.

A l'issue de la présentation publique de cette opération, Dexter Goei, le numéro 2 d'Altice, avait indiqué que le groupe allait faire une pause dans sa stratégie de croissance externe. Ce rachat va creuser la dette déjà impressionnante du groupe, estimée à plus de 30 milliards d’euros avant cette nouvelle acquisition outre-Atlantique.

F.Bergé