BFM Business

Alliance homme-machine pour modérer les sites web

Le français Iosquare (dirigé par Maxence Bernard, à gauche) fusionne avec le suédois Besedo (dirigé par Patrik Frisk, à droite)

Le français Iosquare (dirigé par Maxence Bernard, à gauche) fusionne avec le suédois Besedo (dirigé par Patrik Frisk, à droite) - Besedo

La start-up française Iosquare, spécialisée dans la modération automatique de sites web, fusionne avec son homologue suédois Besedo, spécialisé dans la modération humaine.

La modération est le cauchemar des sites web. Car analyser les contenus postés par les utilisateurs pour écarter les indélicats est une tâche coûteuse et titanesque. La plupart des sites sous-traitent ce travail à des sociétés spécialisées, dont les employés sont souvent situés off shore dans des pays à bas coût.

Une autre option est de confier à l'ordinateur l'analyse des commentaires des internautes. C'est ce que propose depuis 2009 la start-up française Iosquare. "Nous sommes les seuls à utiliser des technologies d'intelligence artificielle pour cela, explique le président fondateur Maxence Bernard. Mais automatiser à 100% est impossible. Il y a toujours besoin d'une analyse humaine".

Introduction en bourse à Stockholm

L'homme et la machine ont donc décidé de s'allier. La start-up française a annoncé sa fusion avec Besedo, une start-up suédoise spécialisée dans la modération humaine. Ses modérateurs sont installés en Roumanie, Colombie, Malaisie et Malte. Elle compte parmi ses clients les sites de petites annonces du suédois Schibsted (Blocket, Le bon coin), ou la version allemande d'eBay. 

Le chiffre d'affaires du nouvel ensemble sera de 17 millions d'euros en 2016, et doit doubler d'ici trois ans. Une introduction en bourse à Stockholm est envisagée d'ici deux à cinq ans.

La fusion se fait pour partie par échange d'actions, et pour partie en cash. Elle valorise Iosquare à 5 millions d'euros. Le français avait jusqu'à présent levé 300.000 euros auprès de business angels, dont Pierre-Antoine Dusoulier, qui dirige la filiale française de Saxo Banque.

Modérer les annonces de Meetic

Depuis sa création en 2009, Iosquare avait tenté différentes application de sa technologie. Le site de débat Newsring l'utilisait pour modérer les commentaires des internautes. Saxo Banque l'utilisait pour déterminer si les tweets publiés sur certains sujets (CAC 40, or, pétrole, parité euro/dollar) allaient dans un sens haussier ou baissier. Les agences EuroRSCG et LSF Interactive l'utilisaient pour leur service de "e-reputation". Le logiciel de gestion de contenu eZ Publish l'utilisait pour définir les "tags" à insérer dans le code des pages d'un article. 

Depuis deux ans, Iosquare s'était surtout consacré à la modération, notamment des petites annonces de Meetic.

Jamal Henni