BFM Business

Alcatel-Lucent devient une "entreprise normale"

Le PDG d'Alcatel-Lucent Ben Verwaayen (Reuters)

Le PDG d'Alcatel-Lucent Ben Verwaayen (Reuters) - -

L’équipementier télécom fait face à ses actionnaires vendredi pour son assemblée générale : l’occasion de faire un point d'étape sur sa stratégie. L'obsession de Ben Verwaayen, il l'a dit plusieurs fois, c'est de faire d'Alcatel une "entreprise normale" d'ici fin 2011. Et il semble qu'on ne soit plus très loin de l'objectif.

Une "entreprise normale", c'est déjà une entreprise qui sait ce qu'elle fait et où elle va. Fini l'éparpillement, la recherche & développement qui travaille sur des dizaines de projets à la fois, Alcatel a recentré son activité. Comme l'explique un expert, "on est sorti de la quincaillerie pour entrer dans les réseaux et les services".

Pionner de la 4G

On pense notamment à la 4G, le très haut débit mobile, dont Alcatel s'est fait une spécialité. "Ils étaient suiveurs, ils sont devenus leaders sur des produits de pointe", résume ce même spécialiste. Le meilleur exemple : Light Radio, une antenne relais miniaturisée, devenu l'un des produits stars du groupe.

Une valeur doublée en un an

Plus largement, à écouter plusieurs sources en interne, la culture d'entreprise a profondément changé. Ben Verwaayen a "cassé les silos", explique un ingénieur du groupe : l'entreprise n'est plus fragmentée par marchés et par produits, elle fonctionne de manière globale. Dernier signe d'une normalité retrouvée : les investisseurs reprennent confiance. Alcatel-Lucent, ex-penny stock, a doublé de valeur sur un an.

Anthony Morel