BFM Business

Alcatel-Lucent avertit sur ses résultats

Le groupe subit la concurrence féroce de ses rivaux chinois.(© Reuters)

Le groupe subit la concurrence féroce de ses rivaux chinois.(© Reuters) - -

Le groupe a décidé de renoncer à son objectif de marge pour 2012, en raison de la conjoncture. Cette annonce rappelle les heures sombres de la société, lorsque celle-ci multipliait les avertissements sur résultats.

Alcatel est en grande difficulté. L’équipementier télécoms a annoncé, mardi 17 juillet, qu’il renonce à son objectif de marge d'exploitation pour 2012. Le groupe souhaitait ramener cet indicateur à 3,9% et faire ainsi mieux qu'en 2011. Ce ne sera pas le cas, le groupe mettant en avant "l’environnement macro-économique difficile".

Résultat : son cours de bourse plie sous le poids de cette nouvelle. A 10h45, le titre Alcatel-Lucent plongeait de presque 15% à la Bourse de Paris.

Le groupe retomberait-il dans ses vieux travers ? Car cette annonce n’est pas sans rappeler l’époque de la fusion chaotique avec Lucent, quand le groupe multipliait les avertissements sur résultat. Ce temps semblait révolu et les derniers résultats annuels avaient redonné le sourire aux investisseurs : un résultat net d'un milliard d'euros, largement supérieur à toutes les attentes.

La concurrence avec les groupes chinois se fait plus que jamais sentir

Mais les vieux démons d’Alcatel reviennent hanter le groupe. A écouter un analyste, la société n'est pas complétement fautive : "On ne peut pas avancer dans un marché qui recule". En Europe, les opérateurs sont assez frileux en ce moment, ce qui limite les carnets de commande pour Alcatel.

Sur le marché français, l'arrivée de Free n'a pas arrangé les choses. "plus la concurrence est forte entre les opérateurs, plus la pression sur les prix est forte au niveau des équipementiers"explique un expert du secteur.

Selon ce même spécialiste, la concurrence avec des groupes chinois très compétitifs, comme Huawei, se ferait plus que jamais sentir. Alors que la croissance ralentit en Asie, ces acteurs viennent plus que jamais marcher sur les plate- bandes des équipementiers européens. Tout cela pénalise Alcatel, qui donnera le détail de ses résultats financiers la semaine prochaine.

Anthony Morel