BFM Business

À la Réunion, Free divise par deux le prix de son forfait 4G métropolitain

Free affirme couvrir 98% de la population réunionnaise avec son nouveau réseau 4G.

Free affirme couvrir 98% de la population réunionnaise avec son nouveau réseau 4G. - Eric Piermont-AFP

Free Mobile fait une entrée fracassante sur le marché réunionnais avec un forfait 4G doté de 50 Go d'Internet mobile, à 9,99 euros. Soit deux fois moins que le prix affiché par l'opérateur en métropole. La concurrence, soit 3 autres opérateurs dont SFR et Orange, devrait réagir.

Une fois de plus Free prend par surprise ses concurrents lorsqu'il arrive sur un marché. À la Réunion, où les prix des forfaits mobiles sont encore élevés et alors que ses rivaux pensaient que Free Mobile allait débarquer avec son forfait 4G à 19,99 euros, le trublion des télécoms divise ce prix par deux.

L'opérateur entre sur ce marché ultramarin avec un forfait sans engagement à 9,99 euros par mois, incluant appels (vers les fixes et mobiles) et SMS vers La Réunion, la métropole et les autres DOM. Les MMS sont illimités vers la Réunion uniquement.

S'y ajoutent 25 Go de forfait internet mobile utilisable en 4G dans l'île et 25 Go en itinérance, utilisable en 3G en Europe (dont la métropole) et dans les autres DOM notamment.

Lorsque l'abonné réunionnais utilisera son forfait depuis la métropole, les DOM et l'Europe, il aura les appels, SMS et MMS illimités vers ces mêmes destinations et la Réunion, en plus des 25 Go utilisables en itinérance.

Pour éviter que des métropolitains de passage sur l'île s'abonnent à ce forfait deux fois moins cher qu'en métropole et l'utilise en permanence à leur retour dans l'Hexagone, Free précise que cette offre "est réservée aux abonnés résidant à la Réunion ou justifiant d’un lien stable avec la Réunion".

Free fustige les prix 2 à 3 fois plus chers qu'en métropole

"Depuis toujours les Réunionnais paient les produits de grande consommation beaucoup plus cher qu’en Métropole. Il n’est pas rare que les produits basiques du quotidien soient 2 à 3 fois plus coûteux. Il en est de même pour les forfaits de téléphonie mobile. Alors même que la TVA est plus faible à La Réunion, alors même que les Réunionnais ont un revenu médian très inférieur aux métropolitains. Marre de ces abus !" a clamé l'opérateur sur son nouveau site web réunionnais. Il reprend à cet égard l'argumentaire incisif déjà employé lors du lancement en métropole de son offre mobile, le 12 janvier 2012.

Free couvre 98% de la population réunionnaise en 4G

Parallèlement, Free Mobile a également indiqué qu’il avait déployé un réseau 4G+ à la Réunion qui couvre 98% de la population, sachant que sur cette île montagneuse, la population est surtout concentrée sur la ceinture littorale.

Dans l'île ultramarine, Free exploite, depuis novembre 2016, une licence d'opérateur mobile 4G attribuée par l'Arcep à Telco OI dont il détient 50%, de même que ses trois rivaux: Orange Caraïbe, Zeop Mobile (groupe Oécinde) et SRR (filiale de SFR). Nul doute que ceux-ci seront contraints de réagir rapidement à l'attaque frontale de Free.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco