BFM Business

4G: Orange, SFR et Bouygues misent sur la Corée

En Corée du Sud, la 4G a connu un boom extraordinaire

En Corée du Sud, la 4G a connu un boom extraordinaire - -

Dans ce pays, la 4G a permis aux opérateurs télécoms de doubler leur revenu moyen par abonné. De quoi rendre confiants les groupes français qui pourraient bien avoir trouvé le bon filon.

La 4G sera-t-elle la poule aux œufs d'or tant espérée par les opérateurs français ? Orange, SFR et Bouygues misent tout sur cette technologie qui doit leur permettre de remonter en valeur. Tous les espoirs sont permis si l'on en croit l'exemple sud-coréen. Dans ce pays pionnier en la matière, la 4G cartonne.

Ainsi, si le monde des télécoms avait un paradis, il ressemblerait au marché sud-coréen. Ici les consommateurs changent en moyenne de téléphone portable plus d’une fois par an, tout en signant sans rechigner des contrats d’engagement de 24 mois.

Surtout, ce marché hyper connecté adopte les nouveautés à vitesse grand V. Un tiers des abonnés mobiles coréens dispose déjà d’un forfait 4G.

"Une activité très rentable"

Il faut dire que le pays est déjà couvert à 100%. La facture moyenne a explosé : de 25 euros chez les abonnés 3G, le revenu moyen par abonné passe à près de 50 euros chez les adeptes du très haut débit mobile.

Les utilisateurs qui rechignaient à utiliser des sites comme Youtube, faute de débit, font maintenant exploser les compteurs, et donc la consommation de données.

De quoi faire pétiller les yeux d'Orange, SFR et Bouygues. Et même si certains opérateurs coréens restent tempérés à cause des lourds investissements auxquels ils ont dû consentir, l'argument est balayé d'un revers de main par un concurrent, à Séoul: "c’est une activité très rentable, ils gagnent des milliards grâce à la 4G", explique-t-il.

Anthony Morel à Séoul