BFM Business

4G: Montebourg et Niel s'affrontent sur Twitter

En juin 2013, à l'assemblée annuelle de l'Electronic Business Group, poignée de main entre Arnaud Montebourg et Xavier Niel.

En juin 2013, à l'assemblée annuelle de l'Electronic Business Group, poignée de main entre Arnaud Montebourg et Xavier Niel. - -

Le patron de Free a choisi d'annoncer sa nouvelle offre low cost 4G via un tweet adressé au ministre du Redressement productif ce 10 décembre. Une provocation qui s'est transformée en échange acerbe sur le réseau social.

Sur les internets, on appelle cela un "tweetclash". Le patron de Free, Xavier Niel, et le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, se sont affrontés par tweets interposés sur le réseau social à l'oiseau bleu, ce mardi 10 décembre. Cause de la brouille: les offres low cost de Free auxquelles le ministre reproche de nuire à l'investissement et à l'emploi. Récit des faits.

C'est le patron du quatrième opérateur mobile qui a ouvert les hostilités. Une semaine après le lancement d'une offre 4G aux tarifs de la 3G, il annonce, ce mardi 10 décembre, qu'il va en faire bénéficier également son offre à très bas coût, celle à 2 euros par mois sans engagement.

Xavier Niel fait état de cette nouvelle avec, comme à son habitude, une bonne dose de provocation puisqu'il en avertit Arnaud Montebourg via un tweet adressé directement au ministre du Redressement productif.

"Toujours plus pour le pouvoir d'achat: la 4G pour 2 euros grâce à Free Mobile".

.@montebourg Toujours plus pour le pouvoir d'achat : la #4G pour 2 grâce à #FreeMobile :-)
— Xavier Niel (@Xavier75) 10 Décembre 2013

Un pied de nez au ministre qui, avec Fleur Pellerin, sa ministre déléguée en charge des Télécoms, avait critiqué le manque d'investissements d'Iliad, la maison-mère de Free, dans ses infrastructures.

L'offensive sent d'autant plus la bravade que cette offre ne concerne que 50 mégaoctets de données, à peine de quoi regarder quelques secondes de vidéo en streaming !

Quelques heures plus tard, Arnaud Montebourg réplique, toujours via le réseau social, en fustigeant Free et ses "excès de low cost".

"Toujours plus de destruction d'emplois dans les telecoms grâce au excès low cost de Free Mobile"

@xavier75 Toujours plus de destruction d'emplois dans les telecoms grâce au excès low cost de #freeMobile :-(
— Arnaud Montebourg (@montebourg) 10 Décembre 2013

On ne se démonte pas du côté de l'opérateur dont les forfaits mobiles à bas coût, lancés en 2012, avaient provoqué un séisme dans le secteur des télécoms. Le patron de Free joue la surenchère, chiffres à l'appui:

"Télécom: 124.000 emplois directs en 2009, 129.000 en 2012. 5.000 emplois en plus créés par Free Mobile. Et votre bilan Monsieur le ministre?" fanfaronne Xavier Niel.

.@montebourg Telecom: 124K emplois directs en 2009, 129K en 2012 + 5K emplois créés grâce à #FreeMobile. Et votre bilan M. le Ministre ? :-)
— Xavier Niel (@Xavier75) 10 Décembre 2013

Pas de réplique cinglante venue de Bercy pour le moment. Mais il est décidément bien loin le temps où, alors dans l'opposition, Arnaud Montebourg brossait Xavier Niel dans le sens du poil, pour mieux tacler le pouvoir de l'époque…

"Xavier Niel vient de faire avec son nouveau forfait illimité plus pour le pouvoir d'achat des Français que Nicolas Sarkozy en cinq ans"

Xavier Niel vient de faire avec son nouveau forfait illimité plus pour le pouvoir d'achat des Français que Nicolas Sarkozy en 5 ans.
— Arnaud Montebourg (@montebourg) 10 Janvier 2012
Guillaume Paul et BFMbusiness.com