BFM Business

Renault, Nissan Motor et Mitsubishi Motors envisagent de créer un conseil commun

-

- - ERIC PIERMONT / AFP

Objectif de ce conseil commun : débattre des questions liées à l’alliance et d’avancer sur la voie de l’intégration de leurs activités.

C'est un immense projet qui pourrait voir le jour d'ici peu. Selon plusieurs sources japonaises, le directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, le président de Mitsubishi Motors, Osamu Masuko, et le président de Renault, Jean-Dominique Senard - pourraient annoncer prochainement la création d'un conseil commun, s’il est approuvé mardi par le conseil de Nissan.

Avant son arrestation en novembre, Carlos Ghosn, qui occupait les postes de président du conseil d’administration des trois sociétés, avait oeuvré à un rapprochement plus étroit entre Nissan et Renault, avec notamment la possibilité d’une fusion complète, malgré les réserves de Nissan.

La nouvelle structure, baptisée “New Alliance Board”, remplacerait deux sociétés néerlandaises distinctes - une entre Nissan et Renault, et l’autre entre Nissan et Mitsubishi Motors - qui avaient été créées pour explorer les synergies et étudier les dossiers liés à l’alliance.

Cette réunion du conseil sera probablement présidée par Jean-Dominique Senard. Elle pourrait désigner des groupes de travail chargés d’explorer les moyens de combiner les activités des trois sociétés.

Ce lundi matin, Carlos Ghosn avait fait part de son intention d'être présent à ce conseil d'administration mais il n'en a pas reçu l'autorisation par le tribunal du district de Tokyo.