BFM Business

Medef: Roux de Bézieux et Bernasconi se rallient à Gattaz

Pierre Gattaz est le dernier candidat en lice à l'élection pour la présidence du Medef.

Pierre Gattaz est le dernier candidat en lice à l'élection pour la présidence du Medef. - -

Les trois candidats à l'élection du Medef sont parvenus à un accord, dévoilé ce jeudi 13 juin. Pierre Gattaz est désormais le seul à briguer le poste de président de l'organisation patronale. Ses concurrents seront vice-présidents délégués.

Après plusieurs semaines de campagne pour la présidence du Medef, les candidats ont finalement décidé de faire bloc. Patrick Bernasconi et Geoffroy Roux de Bézieux se rallient à la candidature de Pierre Gattaz, qui disposait déjà de nombreux soutiens, Le PDG de Radiall va donc se présenter seul à la présidence du Medef.

Patrick Bernasconi et Geoffroy Roux de Bézieux seront vice-présidents délégués aux côtés du futur président. Les rôles sont déjà distribués : le patron d’Omea Telecom sera précisément vice-président délégué et trésorier. Il sera en charge de l’économie, de la fiscalité, de l’innovation, et du numérique

Quant à Patrick Bernasconi, il aura le poste de vice-président délégué en charge des mandats, des branches et des territoires.

Trois candidats avec une vision unifiée du Medef

Les trois hommes expliquent ce choix par l’urgence de la situation et "la nécessité d’une union du patronat". Ils mettent également en avant leur complémentarité

C'est effectivement le sentiment qui prévaut sur le terrain chez plusieurs patrons. Pour eux, les trois hommes ont globalement la même idée de ce qu'il faut pour le Medef. La différence se faisait sur leur personnalité et leurs méthodes. Au final donc, ils ont décidé d’unir leur force afin de relever ensemble les défis qui se posent aux entreprises aujourd’hui.

L’élection définitive du nouveau patron du Medef aura lieu le 3 juillet prochain. Or Pierre Gattaz n'avait pas obtenu l'adoubement du Conseil exécutif du Medef, il était arrivé juste derrière Geoffroy Roux de Bézieux, à une voix près.

Ce sera donc la première fois qu'un président du Medef sera élu sans la majorité des voix du Conseil exécutif. 

>> A LIRE AUSSI: NOTRE DOSSIER- Le Medef va changer de tête

Isabelle Gollentz & BFMbusiness.com