BFM Business

Medef: les femmes absentes de la course à la présidence

Aucune femme ne s'est présentée à la présidence du Medef, lundi 6 mai.

Aucune femme ne s'est présentée à la présidence du Medef, lundi 6 mai. - -

Sur cinq candidats à la présidence du Medef, on ne dénombre aucune femme. Le symbole d'une évolution qui peine à se mettre en marche dans les entreprises.

C'est officiel depuis lundi 6 mai: il y a donc cinq candidats à la présidence du Medef, Patrick Bernasconi, Pierre Gattaz, Hervé Lamble, Thibault Lanxade, et Geoffroy Roux de Bézieux. Le successeur de Laurence Parisot sera connu le 3 juillet. Cinq candidats, mais pas une femme.

Laurence Parisot est une exception, la seule femme à avoir présidé le Medef. Meme en interne, dans l'organigramme, les femmes sont trés peu représentées, puisqu'elles sont seulement sept sur 44 à siéger au sein du Conseil Executif.

L'un de ses membres, masculin, reconnaît qu'il y a là un vrai déficit de représentation, et qu'il faudra rapidement inscrire la parité dans les statuts du Medef. Un autre représentant patronal s'interroge: si des femmes voulaient se présenter, elles n'avaient qu'à le faire!

Toujours les mêmes noms qui circulent

Au delà du Medef, il est vrai que peu de femmes occupent des postes à responsabilité. En mai dernier, elles n'étaient que 12% à siéger aux Conseils d'Administration des grands groupes européens cotés.

En France, une loi oblige désormais les entreprises à feminiser leur conseils. Mais dans les faits, les observateurs constatent une certaine inertie : Anne Lauvergeon, Anne-Marie Idrac, Patricia Barbizet...Toutes sont des femmes à la carrière brillante. Le problème, c'est que ce sont souvent les mêmes noms qui circulent.

Mathieu Jolivet