BFM Business

Les terrasses et commerces non essentiels pourraient rouvrir "autour de la mi-mai" si la situation sanitaire le permet

Lors d'un point presse le Premier ministre a annoncé que les restaurants pourraient partiellement rouvrir "autour de la mi-mai", "sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire".

Pas encore de feu vert pour les commerces fermés et les cafés, bars et restaurants. Le Premier ministre Jean Castex ne donne pas encore de calendrier précis pour ces professionnels. Dans son discours, le Premier ministre a pesé ses mots et est resté prudent:

"A partir du 3 mai également, nous pourrons lever les contraintes de déplacement en journée et envisager, sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire, un nouveau train de réouverture autour de la mi-mai".

Une réouverture qui ne pourra se faire que "par étape, de manière forcément prudente et progressive".

Pas de réouverture nationale

Un train qui "pourrait commencer" par "les commerces, certaines activités culturelles et sportives et les terrasses". Une liste qui n'est pas "définitivement fixée", et pourra être territorialisée. En clair, les terrasses pourraient rouvrir dans certains départements et pas dans d'autres.

"Nous aurons l’occasion de donner les orientations et précisions nécessaires dans les prochains jours", a-t-il précisé.

Si le calendrier demeure flou, c'est parce qu'"on ne peut pas leur faire naître de faux espoirs", confie l'entourage du Premier ministre malgré la demande de 250 enseignes de rouvrir dès le 10 mai. "Si on commence à mettre le 10, les gens ne vont plus rien y comprendre", ajoute-t-on du côté de Matignon où l'on tient tout de même à assurer que les réouvertures allaient "venir bientôt" mais en suivant une méthode de "progressivité".

https://twitter.com/AnneKatell Anne-Katell Mousset Rédactrice en chef adjointe BFM Éco