BFM Business

Les sites « officiels » connus au plus tard ce mardi

-

- - -

La nouvelle Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) va autoriser d'ici demain matin une quinzaine de sites internet à proposer légalement des paris et jeux en ligne.

Il s'agit de la dernière étape du processus lancé il y a plusieurs mois par le gouvernement. Après la validation définitive de la loi relative aux jeux et paris en ligne en mai dernier, l'autorité chargée de délivrer les agréments rendra sa copie sous 24 heures.
L'Arjel devrait désigner une quinzaine de sites internet français, rebaptisés « opérateurs », et qui seront seuls habilités à proposer ce type d'activité commerciale sur le web.
Les opérateurs historiques - PMU et Française des jeux - feront partie de la liste ainsi que les actuels groupes d'envergure internationale, comme – sauf surprise – Bwin, Betclic ou encore PokerStar.

Enjeu immédiat : la Coupe du Monde de football

Ces sites proposeront en premier lieu des paris sportifs : quinze disciplines sont concernées, à commencer par le football, à quelques jours de l'ouverture du Mondial en Afrique du Sud.
L'événement représente à lui seul un mois non-stop de paris potentiels. 32 pays participeront à la compétition et plus de 100 matchs feront l'objet de mises. Elle devrait lancer mieux que n'importe quelle autre l'ère des jeux en ligne.

Rugby, basket, automobile, golf et poker

D'après le cabinet NPA Conseil, le total des mises sur le web en France pourrait représenter 2 à 3 milliards d'euros en 2010, et aller jusqu'à 6 milliards d'euros en 2013.
Le rugby, le basket, les sports automobiles ou encore le golf font également partie des disciplines autorisées à faire l'objet de paris. Les paris hippiques seront également accessibles via les sites ayant reçu l'agrément, de même que le poker, qui sera de fait le seul jeu de casino en ligne autorisé par la loi.
Cela faisait 471 ans que l'Etat détenait le monopole sur les jeux de paris en France.