BFM Business

La série Lost va livrer ses réponses à des millions de fans

Josh Holloway, un des acteurs de la série Lost. Des millions de téléspectateurs à travers le monde vont obtenir dimanche les réponses qu'ils attendent fébrilement depuis six ans avec la diffusion du dernier épisode du phénomène télévisuel des années 2000.

Josh Holloway, un des acteurs de la série Lost. Des millions de téléspectateurs à travers le monde vont obtenir dimanche les réponses qu'ils attendent fébrilement depuis six ans avec la diffusion du dernier épisode du phénomène télévisuel des années 2000. - -

par Jill Serjeant LOS ANGELES - Des millions de téléspectateurs à travers le monde vont obtenir dimanche les réponses qu'ils attendent fébrilement...

par Jill Serjeant

LOS ANGELES (Reuters) - Des millions de téléspectateurs à travers le monde vont obtenir dimanche les réponses qu'ils attendent fébrilement depuis six ans avec la diffusion du final de la série Lost, phénomène télévisuel des années 2000.

Un double épisode d'une durée de deux heures et demie, intitulé The End, viendra conclure la sixième et ultime saison de ce qui restera comme l'une des fictions qui a suscité le plus de passions et le plus de commentaires parmi les adeptes des séries télé.

Face à l'ampleur de l'événement, Walt Disney, distributeur de la série apparue en 2004, s'est engagé à rendre disponible ce marathon final dans 59 pays, dont la France, dans un délai de 48 heures après sa diffusion américaine sur la chaîne ABC.

Mieux, en Espagne, en Italie, au Portugal, en Israël, en Turquie et au Royaume-Uni, les téléspectateurs pourront le voir, en version non sous-titrée, en même temps que sa diffusion prévue de 21h00 à 23h30, heure de la côte ouest américaine (04h00 à 06h30 GMT).

Lost, qui raconte avec un suspense particulièrement maîtrisé les aventures d'un groupe de survivants d'une catastrophe aérienne échoués sur une île, est diffusée dans 220 pays et territoires de la planète.

"La passion et l'enthousiasme international entourant Lost ont généré des demandes pour que la série soit diffusée plus rapidement et sur des supports plus appropriés", a commenté Ben Pyne, président de la distribution chez Disney Media Networks.

Considérée comme la première "hyper-série", Lost a réussi à se transformer en phénomène mondial, non seulement grâce au petit écran, mais surtout grâce à internet.

De nombreux sites, blogs et forums de discussions ont organisé la communauté des adeptes de la série, qui bénéficie également d'une encyclopédie en ligne baptisée Lostpedia, sur le modèle de Wikipedia.

SUSPENSE SAVAMMENT GÉRÉ

Reposant lors de ses trois premières saisons sur un jeu de flashbacks fournissant des informations sur la vie des naufragés, Lost a su évoluer en proposant une narration fondée sur les flashforwards, dans ses quatrième et cinquième saisons, avant d'opter pour une réalité alternative particulièrement déroutante dans la sixième saison.

Les producteurs et scénaristes ont participé à nourrir le phénomène en entretenant soigneusement le secret sur l'histoire et en diffusant de manière judicieuse des bribes d'informations.

Chacune des informations ainsi distillées fait l'objet d'une véritable exégèse de la part des amateurs, confortés dans cette démarche par le caractère religieux de certains aspects du récit.

Les organisateurs de la cérémonie des Emmy Awards, considérés comme les Oscars de la télévision, ont même fait une entorse à leur règlement: ils ont accepté que ce double épisode élargi puisse postuler aux prestigieuses récompenses traditionnellement remises au mois de septembre. La règle est que seuls les doubles épisodes ne dépassant pas une durée de deux heures peuvent concourir.

La série imaginée par le producteur JJ. Abrams et développée par les scénariste Carlton Cuse et Damon Lindelof a décroché 58 récompenses, dont un Golden Globe et un Emmy Awards.

Pierre Sérisier pour le service français, édité par Henri-Pierre André et Gilles Trequesser