BFM Business

La patronne la mieux payée du Royaume-Uni touche un demi milliard d'euros de revenus

Denise Coates, la fondatrice du site de paris en ligne Bet365.

Denise Coates, la fondatrice du site de paris en ligne Bet365. - Redux

Patronne la mieux payée du Royaume-Uni, Denise Coates a gagné 551 millions d'euros en 2020, soit cinq fois plus que le patron d'Apple, l'entreprise la plus valorisée au monde.

La femme la plus riche du Royaume-Uni est assez discrète. Malgré une fortune de 10,3 milliards de dollars estimée par Bloomberg, Denise Coates qui a fondé le site de paris en ligne Bet365 reste quasiment inconnue du grand public.

Et pourtant elle gagne chaque année des montants astronomiques, bien plus élevés que des patrons plus médiatisés tels que Tim Cook (Apple) ou Jeff Bezos (Amazon). En 2020, sur l'exercie clos au 29 mars, Denise Coates a touché un salaire de 421 millions de livres, rapporte la BBC, soit l'équivalent de 494 millions d'euros. Un salaire en hausse de 50% par rapport à 2019 où elle avait touché 276,5 millions de livres.

En 2020, la patronne la mieux payée du Royaume-Uni (et probablement du monde) a donc gagné 1,35 millions d'euros... par jour.

A titre de comparaison, Tim Cook qui dirige Apple, l'entreprise la plus valorisée au monde (plus de 2000 milliards de dollars) n'a touché "que" 14,7 millions de dollars selon les documents de l'entreprise déposés à la SEC. Avec les attributions d'actions, Tim Cook avait cependant gagné près de 134 millions de dollars en 2019.

Mieux payée que tous les dirigeants du FTSE 100

Et il ne s'agit là que du salaire fixe de Denise Coates. La patronne qui a fondé le site de paris Bet365 en 2001 avec son père Peter Coates qui dirige le club de football de Stoke City touche aussi des dividendes (elle détient la moitié du capital de Bet365). Ils se sont élevés à 48 millions de livres en 2020, soit 56 millions d'euros. Au total, la dirigeante a donc empoché 551 millions d'euros sur l'exercice précédent.

Une somme colossale, même pour un dirigeant de grande entreprise. Cette rémunération est en effet supérieure à celles cumulées des 100 patrons des entreprises du Footsie, l'indice de la Bourse londonienne, selon les estimations du think tank High Pay Center.

Une année faste pour la dirigeante britannique alors que son entreprise a connu une année difficile. Le chiffre d'affaires de Bet365 a reculé de 8% (2,8 milliards de livres) à cause de l'annulation de nombreuses compétitions sportives internationales du fait de la crise sanitaire. Les bénéfices ont même fondu de 74% à 194,7 millions de livres. Autrement dit Denise Coates a touché l'année dernière une somme plus importante que les bénéfices de son entreprise.

L'entreprise assure toutefois que dans cette année difficile, elle n'a pas licencié de personnel ni baissé les salaires. En tout cas pas celui de sa dirigeante.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco