BFM Business

La licorne française Mirakl lève encore 472 millions d'euros

C'est la deuxième levée de fonds de l'histoire de la French Tech. Mirakl fournit à ses clients commerçants des solutions logicielles de marketplace, de dropship et de développement d’écosystèmes. Elle travaille ainsi avec en France avec Carrefour, Conforama, Darty...

Les levées de fonds massives s'enchaînent pour la French Tech française. A 13 heures après l'annonce de levée record de Sorare (680 millions de dollars soit 580 millions d'euros), c'est au tour de Mirakl s'annoncer un financement en série E de 555 millions de dollars, soit 472 millions d'euros. C'est donc la deuxième levée de fonds de l'histoire de la French Tech.

Mirakl est déjà une licorne européenne (valorisée à plus d'un milliard de dollars) après une levée de 255 millions d'euros réalisée en septembre 2020. Désormais, sa valeur dépasse les 3,5 milliards de dollars.

Une valorisation supérieure à 3,5 milliards de dollars

Le tour de table a été mené par Silver Lake, avec la participation d’investisseurs historiques : 83North, Elaia Partners, Felix Capital et Permira.

Mirakl est un spécialiste de la marketplace. Elle fournit à ses clients des solutions logicielles de marketplace, de dropship et de développement d’écosystèmes. Elle travaille ainsi avec en France avec Carrefour, Conforama, Darty... Et à l'international avec BestBuy ou Walmart. Ce tour de table s'inscrit donc dans un contexte d'explosion pour le e-commerce.

L'ambition de cette jeune pousse créée en 2011 par Philippe Corrot et Adrien Nussembaum, est en effet de permettre à des commerçants d'entrer en compétition avec les géants du e-commerce, voire même de ne plus dépendre d'eux. Pour se rémunérer, Mirakl prélève un pourcentage des ventes réalisées par ses clients.

Elle s'est ainsi développé dans 30 pays et a ouvert des filiales au Royaume-Uni, en Allemagne et au Etats-Unis. Elle compte 150 collaborateurs et recrute à tour de bras.

Encore recruter

Dans un communiqué, l'entreprise promet de "continuer à croître à un rythme extrêmement soutenu grâce à l’adoption de sa plateforme phare de marketplace par de nombreuses entreprises. Cette dernière génère déjà des milliards de dollars de volume d’affaires".

Avec cette levée de fonds, Mirakl entend encore recruter (350 développeurs notamment), continuer à développer la présence de Mirakl dans le monde, et évaluer et mettre en oeuvre toutes les opportunités de développement "y compris de croissance externe".

"En fondant Mirakl, nous avions la conviction que nous entrions dans une ère en rupture avec les business models traditionnels où le client serait au centre de tout, exigeant des dirigeants qu’ils fassent évoluer leurs organisations pour lui apporter plus de choix, plus de services où il le veut et quand il le veut. C’était une vision ambitieuse et nous avons agi de façon audacieuse pour la voir se matérialiser, systématiquement en partenariat avec nos clients, commente Philippe Corrot, co-CEO et co-fondateur de Mirakl.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business