BFM Eco

La hausse des ventes de Barbie permet à Mattel de limiter la casse

Mattel lance la poupée Barbie "ingénieure en robotique", pour moderniser son image

Mattel lance la poupée Barbie "ingénieure en robotique", pour moderniser son image - STAN HONDA, AFP/Archives

Les ventes de Barbie, qui représentent plus d'un quart des recettes du groupe, ont augmenté de 7% entre avril et juin.

La hausse des ventes de Barbie a permis de limiter le repli des autres grandes marques du groupe Mattel comme Hot Wheels et Fisher-Price au cours d'un trimestre marqué par la baisse du nombre de points de ventes à cause de la pandémie.

"Nous sommes entrés dans le deuxième trimestre avec d'importantes fermetures de magasins et des difficultés de distribution et avons dû absorber l'impact du Covid-19 pendant tout le trimestre", a souligné le PDG de la société, Ynon Kreiz, dans un communiqué jeudi. "Même si les revenus ont baissé, ils dépassent nos attentes, particulièrement en Amérique du Nord, pour la marque Barbie et pour les jeux de société, où nos ventes ont augmenté", a-t-il toutefois ajouté.

Le chiffre d'affaires total de Mattel a reculé de 15% à 732 millions de dollars d'avril à juin. Le fabricant de jouets a encaissé une perte nette de 109 millions de dollars, quasiment comme en 2019. Rapporté par action et hors élément exceptionnel, la référence pour les investisseurs de Wall Street, elle a atteint 26 cents, ce qui est moins mauvais que la perte de 34 cents anticipée par les analystes. Les ventes de Barbie, qui représentent plus d'un quart des recettes du groupe, ont augmenté de 7% sur la période tandis que celles des voitures Hot Wheels ont reculé de 22% et celles des marque Fisher-Price et Thomas & Friends de 21%.

Chiffre d'affaires en recul de 33%, hors Amérique du Nord

En Amérique du Nord, son principal marché, le chiffre d'affaires du fabricant de jouets a augmenté de 2%. En dehors de cette zone, il a reculé de 33%. "Si on se fie à l'élan actuel, à la tendance positive en ce qui concerne les points de ventes et aux faibles niveaux des stocks à la fin du trimestre, on s'attend à une demande solide pour nos produits et à un meilleur chiffre d'affaire au second semestre, y compris à l'occasion de la très importante saison des fêtes de fin d'année", a souligné Yno Kreiz.

Le groupe affirme que sa chaîne d'approvisionnement s'est bien maintenue "malgré la fermeture temporaire de certains centres de fabrication et de distribution au début du trimestre". Toutes les usines de Mattel sont actuellement ouvertes avec des perturbation "minimes" sur les opérations, a précisé l'entreprise. A Wall Street l'action de Mattel prenait 5% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle.

P.L avec AFP