BFM Business

La CGT appelle les salariés à s'exprimer mardi

Evoquant un "troisième tour social" au lendemain des élections régionales, la CGT appelle les salariés à participer nombreux mardi à la journée de mobilisation intersyndicale sur l'emploi, les salaires et les retraites. /Photo d'archives/REUTERS/Christine

Evoquant un "troisième tour social" au lendemain des élections régionales, la CGT appelle les salariés à participer nombreux mardi à la journée de mobilisation intersyndicale sur l'emploi, les salaires et les retraites. /Photo d'archives/REUTERS/Christine - -

PARIS - Evoquant un "troisième tour social" au lendemain des élections régionales, la CGT appelle les salariés à participer nombreux mardi à la...

PARIS (Reuters) - Evoquant un "troisième tour social" au lendemain des élections régionales, la CGT appelle les salariés à participer nombreux mardi à la journée de mobilisation intersyndicale sur l'emploi, les salaires et les retraites.

La confédération dirigée par Bernard Thibault met en garde le gouvernement contre une attitude qui "ne manquerait pas d'alourdir le climat social", après la défaite de la majorité au second tour du scrutin régional.

"Il apparaît évident que les salariés ne sont pas disposés à être davantage encore les victimes d'une crise dont ils ne sont en rien responsables", écrit-elle dans un communiqué.

"Or, les premières déclarations des représentants du gouvernement, tout en reconnaissant une défaite électorale laissent entendre qu'ils feront preuve 'de ténacité et de persévérance gardant le cap', notamment pour la réforme des retraites", ajoute-t-elle.

Pour la CGT, le président Nicolas Sarkozy "est le premier interpellé" par les votes dans les régions "qui manifestent le très fort mécontentement des salariés, tant du privé que du public, vis-à-vis des politiques en vigueur."

Cinq syndicats - CFDT, CGT, FSU, Solidaires (Sud) et Unsa - appellent à une journée d'actions interprofessionnelle mardi dans toute la France. Environ 160 manifestations et rassemblements sont prévus dans le pays et des perturbations sont attendues dans les transports, en particulier à la SNCF.

Le SNUipp, premier syndicat dans le primaire, appelle les enseignants des écoles à se mettre en grève et promet une forte mobilisation.

Les organisations syndicales entendent relancer le combat pour la défense de l'emploi, du pouvoir d'achat et des retraites, le prochain grand chantier du gouvernement.

Au premier semestre 2009, plusieurs journées d'actions avaient fait descendre jusqu'à un million de personnes dans les rues.

Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser