BFM Business

L'activité manufacturière poursuit son rebond en juillet

-

- - Pixabay

L'indice PMI manufacturier, publié par le cabinet IHS Markit, s'établit à 52,4 en juillet contre 52,3 le mois précédent.

L'activité manufacturière a poursuivi en juillet sa trajectoire de croissance entamée en juin, mais la demande a "stagné" en raison de clients "frileux", a rapporté ce lundi le cabinet IHS Markit. L'indice PMI des directeurs d'achat a très légèrement progressé le mois dernier, de 52,3 à 52,4, a précisé le cabinet dans un communiqué. Une valeur inférieure à 50 marque une contraction de l'activité, une valeur supérieure à cette limite une expansion.

Le taux d'expansion de l'activité manufacturière affiche même "un plus haut de près de deux ans et demi". Mais la hausse de l'activité des entreprises interrogées par IHS Markit "reflète essentiellement le traitement des commandes mises en attente pendant le confinement, plutôt qu'un rebond de la demande au cours du mois".

En effet, "le volume global des nouvelles commandes reçues par les fabricants français est resté relativement stable pour un deuxième mois consécutif, la crainte d'une seconde vague de contamination rendant les clients frileux", explique le cabinet. Juillet a d'autre part été marqué par une nouvelle baisse des ventes à l'export, pour le sixième mois consécutif.

Des clients hésitants

Les nouvelles commandes ont pour leur part stagné pour le deuxième consécutif. Mais si la stabilisation enregistrée en juin "était alors synonyme d'amélioration, cette nouvelle stagnation marque un coup d'arrêt au redressement de l'indice des nouvelles commandes observé en mai et juin", estime Eliot Kerr, économiste chez IHS Markit, cité dans le communiqué.

"Bien que l'activité des clients ait repris, ces derniers hésitent toutefois à passer de nouvelles commandes, défi que le secteur devra surmonter afin de parvenir à une expansion durable", selon lui.

J. B. avec AFP