BFM Business

Info Positive : urgence absolue !

-

- - -

Il y a des jours comme ça, où vous ne comprenez plus pourquoi votre pays se laisse faire par ceux qui veulent le déchirer

C’est un coup d’œil rapide que vous pouvez faire ces dernières heures sur Twitter, mais n’y restez pas trop longtemps, vous vous ferez engloutir par celui qui se met à compter les enfants juifs, ceux qui s’insultent sur Decathlon, sans oublier Benalla etc, etc...

Est-ce que notre cher pays va prendre un instant pour regarder PSA ? Et moi, le libéral acharné, je vais même aller encore plus loin : est-ce que notre cher pays va prendre conscience de ce que l’action publique, l’argent public, a fait pour PSA? Groupe ruiné, à l’agonie, sauvé eaux par une injection de milliards et relancé par une équipe exceptionnelle. PSA publiait ce matin ses résultats annuels, ils sont époustouflants! Le groupe est « durablement performant » comme il l’écrit lui-même, « au meilleur niveau de l’industrie automobile mondiale, prêt à saisir les opportunités ». PSA va partir à la conquête de l’Amérique, ce que jamais aucun constructeur français n’a réussi à faire, c’est même une offensive mondiale : « Le Groupe a l’ambition d’augmenter ses ventes de 50% hors d’Europe d’ici 2021 et de positionner ses marques sur de nouveaux territoires : Peugeot en Amérique du Nord, Citroën en Inde et Opel en Russie, tout en renforçant la présence internationale de DS ».

Les pépites du CEA 

Je sais que ce serait beaucoup demander, mais est-ce qu’une fois notre cher pays pourrait regarder du côté de la bourse ? Juste une entreprise qui vit aujourd'hui sa première journée de cotation, elle s’appelle Arcure, et là encore, si j’en parle, c’est qu’elle est l’incarnation de ce que notre pays peut faire : elle sort droit des laboratoires de recherche du Commissariat à l’Energie Atomique, 20 ans de recherche fondamentale, 10 ans de recherche privée ensuite, pour donner une technologie sans équivalent de reconnaissance des humains par intelligence artificielle (je vais vite, mais Arcure est fondamentale dans la course à l’autonomie des véhicules, parce que sa technologie fait le tri entre un humain qu’il faut absolument protéger et un obstacle que l’on peut frôler, voire effleurer) . Le CEA était aussi au cœur d’un des chocs du CES de Las Vegas : Kalray. Un processeur ultra-puissant, là encore au cœur des dispositifs de voiture autonome, là encore sans équivalent dans le monde.

Est-ce qu’on pourrait être un peu plus d’une centaine, un peu plus d'un millier, à s’intéresser à l’histoire de Ning Li. Vous ne connaissez pas Ning Li ? Je l’ai découvert ce matin, HEC, il monte une première boite de ventes événementielles qu’il revend à Kering et part s’installer à Londres fonder Made.com, une entreprise qui révolutionne le design, la fabrication et la vente de meubles et qui est présente maintenant dans 13 pays, emploie 500 personnes pour un chiffre d’affaires de 200 millions d’Euros. Ning Li est revenu en France, poussé par sa famille, entre autres, parce que c’est un merveilleux pays pour entreprendre, et le voilà qui s’attaque au marché de la cosmétique, « industrie opaque et inefficiente ». Si Typology (sa marque) décolle aussi fort que Made.com (et l’expérience étant ce qu’elle est, elle devrait décoller plus fort encore), il va créer deux Ascoval en quelques années, notre entrepreneur de génie, et il y aura de l'industrie, de la recherche, du marketing, de la techno. Sa cible c’est l’Oréal. Vous avez vu les résultats de l’Oréal, le triomphe sur toute la ligne, toutes les lignes ? C’est une force considérable pour un écosystème, Ning Li a bien l’intention d’en profiter, tant d’autres avec lui s’appuient sur les grands groupes, et même contre eux, pour raconter de nouvelles histoires de croissance.

Cette journée me rend dingue 

Est-ce que vous avez vu la dernière pub de La Redoute qui décide de faire des jeunes filles de l’Olympique Lyonnais les égéries d’une marque qui ne veut créer aucun scandale, juste mettre en avant les valeurs et la performance ? Est-ce que vous savez, même, que la Banque de France vient d’abaisser ses prévisions de charge d’intérêts pour la dette française. Je sais, je pousse le bouchon du positivisme un peu loin, mais c’est pour une noble cause : notre dette gonfle et pourtant nous coûte presque de moins en moins cher. L'indice de confiance des ménages de l'INSEE, qui avait atteint en décembre son plus bas niveau depuis novembre 2014, a poursuivi son redressement en février. Elle est pas belle la vie ? 

Trêve de plaisanterie, cette journée me rend dingue ! Dingue de voir ce potentiel qui émerge partout, dingue de voir qu’on s’échine à lui tourner le dos Même à Bercy on a des gars formidables, l’un d’entre eux Mounir Mahjoubi est en train de lancer un indice « Next 40 », 40 entreprises de croissance que l’on va pouvoir mettre en pleine lumière, 40 entreprises qui vont nous raconter la conquête de l'avenir pour peu que l’on sorte de cet interminable cauchemar qui n’est pas la réalité de notre pays.