BFM Business

Vidéo: un avion de British Airways violemment ballotté par une bourrasque

Le  vol Londres-Gibraltar BA492 a été fortement chahuté lundi 25 février par des vents violents à l'approche de l'aéroport de Gibraltar

Le vol Londres-Gibraltar BA492 a été fortement chahuté lundi 25 février par des vents violents à l'approche de l'aéroport de Gibraltar - Instagram/bubnelis_k

Les passagers du vol Londres-Gibraltar BA492 s'en souviendront longtemps. Leur avion a été fortement chahuté par des vents violents à l'approche de l'aéroport de l'enclave britannique, créant la panique à bord. Deux vidéos attestent de l'ampleur du phénomène.

Alors qu’il survolait Gibraltar avant d’atterrir sur cet aéroport réputé difficile, un A320 de la compagnie British Airways a dû affronter des vents violents. La scène qui s'est déroulée lundi 25 février a été filmée depuis son siège par un passager du vol BA492 et au sol par un témoin. Elle montre l’avion tanguer fortement pendant de longues secondes. 

L’appareil, qui pèse pourtant plus de 70 tonnes, a violemment vacillé, provoquant l’effroi des passagers. L’un d'eux a raconté son expérience au quotidien britannique The Daily Mail:

"Les gens paniquaient, car nous ne savions pas ce qui se passait. Ils nous avaient averti que les conditions météorologiques seraient difficiles, mais personne ne pouvait prédire que l’appareil se balancerait d’un côté à l’autre".

Après cette approche ratée de l’aéroport de Gibraltar, l’A320 s’est finalement dérouté vers celui de Malaga (Espagne) situé à quelques dizaines de kilomètres, où les conditions météo étaient meilleures.

British Airways a déclaré à plusieurs médias que tous les passagers du vol étaient indemnes et que le vol BA492 s’était déroulé sans danger. "Le vol a atterri en toute sécurité et les passagers l'ont quitté normalement. En raison des forts vents dans la région de Gibraltar, nos pilotes ont décidé d'atterrir à Malaga par précaution. La sécurité de nos clients et de notre équipe est toujours notre priorité numéro un."

Anne-Katell Mousset