BFM Business

Vaccin, test: à quelles conditions les touristes étrangers pourront venir en France cet été?

Invité ce vendredi sur RMC et BFMTV, le secrétaire d'Etat en charge du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a détaillé la politique du gouvernement en matière d'accueil des touristes étrangers pour cet été. Elle prévoit un classement des pays selon trois zones: verte, orange et rouge.

La France s’apprête à rouvrir ses frontières. A compter du 9 juin, les touristes étrangers pourront revenir passer leurs vacances dans l’Hexagone à condition de respecter certaines règles. "Il faut concilier le principe de mobilité avec le principe de sécurité sanitaire parce que rien ne serait pire que de retomber dans une énième vague Covid dans quelques semaines ou dans quelques mois parce qu’on n’aurait pas pris assez de précaution", a expliqué sur RMC et BFMTV Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat en charge du Tourisme.

Pour organiser ce retour des touristes, le gouvernement "a travaillé sur des codes couleurs" en classant "les pays selon trois zones", a poursuivi le secrétaire d’Etat. Ainsi, les pays "où il n’y a pas de circulation active du virus ni de variant préoccupant" seront classés en zone verte.

Cela concerne l’ensemble des Etats membres de l’Union européenne ainsi que l’Australie, la Corée du sud, Israël, le Japon, le Liban la Nouvelle-Zélande et Singapour. Les voyageurs en provenance de ces pays pourront entrer librement en France s’ils sont vaccinés. Pour les autres, un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures sera réclamé.

Classification des pays
Classification des pays © Gouvernement

Zone orange et zone rouge

Vient ensuite la zone orange qui "concerne la majorité des pays dans le monde", a indiqué Jean-Baptiste Lemoyne. En clair, tous ceux "où la circulation du virus existe encore mais est maîtrisée et où il n’y pas de variant préoccupant", comme les Etats-Unis ou le Royaume-Uni.

Pour venir en France, les touristes venus de ces pays devront non seulement être vaccinés mais aussi présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique de moins de 48 heures. A défaut, ils ne pourront pas fouler le sol français, à moins d’avoir un motif impérieux (familiaux, professionnels…).

Enfin, la "zone rouge" réunit les "pays où le virus circule de façon assez active avec des variants préoccupants", a encore détaillé Jean-Baptiste Lemoyne. Il s’agit notamment de l’Afrique du Sud, du Brésil ou de l’Inde. Les voyageurs de ces pays ne pourront pas venir dans l'Hexagone pour le loisir, qu’ils soient vaccinés ou non. Seuls ceux qui disposent d’un motif impérieux pourront se rendre en France.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco