BFM Business

Une voiture sur trois vendue en Norvège est électrique

Une voiture sur trois vendue en Norvège l'an dernier était une voiture électrique.

Une voiture sur trois vendue en Norvège l'an dernier était une voiture électrique. - Pierre-Henry DESHAYES / AFP

Le pays nordique confirme son statut de leader de la mobilité électrique en Europe. Une voiture neuve sur trois vendue dans le pays roule sans émission.

Une voiture sur trois vendue en Norvège était électrique en 2018. Déjà leader de la mobilité zéro émission en Europe, le pays a encore vu grimper les ventes de ses voitures électriques de 39,5% l'année dernière, peut-on lire sur le site de l'association norvégienne des constructeurs automobiles OFV. 46.143 voitures électriques ont ainsi été écoulées dans le pays, sur les 147 929 voitures neuves vendues en 2018, soit 31,2% de part de marché. Une voiture sur trois est électrique.

Des émissions de CO2 en chute 

En prenant en compte les hybrides rechargeables, ce sont 52% des voitures neuves vendues en Norvège, qui se branchent chez soi ou dans l’une des milliers de bornes de recharge que compte le pays. En 2016, seulement 15,7% des voitures neuves étaient électriques, ce qui en soi constituait déjà un record.

La Norvège a ainsi immatriculé plus de voitures électriques que la France par exemple en 2018: 46.143 nouvelles voitures particulières zéro émission, contre 31.059 dans l’Hexagone. Et si Oslo regorge de Tesla, c’est la Nissan Leaf qui revendique la première place du podium (plus de 12.000 exemplaires vendus), devant la Volkswagen e-Golf et la BMW i3.

La conséquence directe de cette domination de l’électrique, c’est la baisse des émissions de CO2 émis par kilomètre: 71 grammes en moyenne en Norvège, soit 11 grammes de moins qu’en 2017. En France, avec un marché plus de dix fois plus gros, les émissions étaient en moyenne de 112 grammes de CO2.

Interdire la vente de voitures thermiques en 2025

L’objectif de la Norvège est d’interdire en 2025 la vente des voitures à moteur thermique, soit quinze ans avant l’objectif fixé en France par l'ancien ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot. “C’est un objectif ambitieux et il ne reste que sept ans pour l’atteindre”, a confié à Reuters la présidente du Parlement norvégien Christina Bu.

Pour y parvenir, la Norvège a mis en place une politique volontariste, assurée notamment par une électricité majoritairement produite par des barrages hydroélectriques. Les voitures électriques sont exemptées de TVA et de redevance sur les immatriculations? Selon TV5 Monde, cet avantage avoisine les 14.000 euros par véhicule.

Parallèlement, les voitures électriques bénéficient de la gratuité des péages urbains, de facilités de parking ou de l’usage des couloirs de bus. Autant d’avantages pratiques qui incitent autant à utiliser la voiture électrique. Désormais, vu le nombre de véhicules, l’avantage en nature est moins perceptible, avec la queue aux bornes de recharge ou les bouchons même dans les couloirs de bus. En effet, depuis juin 2017, les Norvégiens achètent plus de voitures hybrides rechargeables et électriques que de voitures thermiques.

Pauline Ducamp