BFM Business

Tourisme spatial: ce qu'il faut absolument savoir avant de réserver son billet

Pour admirer la Terre vue de très haut, les voyages dans l'espace pourraient devenir le nouveau cadeau à la mode. Du moins avec encore un peu de patience. Et beaucoup d'argent.

Voir la terre depuis le ciel, jusque là c'était possible grâce aux livres ou au cinéma, mais demain on pourra devenir un astronaute pendant quelques instants. Cette expérience n'est pas donnée à tout le monde. Il faut d'abord avoir une bonne condition physique et le prouver lors des tests qui durent 5 jours.

Une fois cette étape passée, il faut soit de la chance pour un tirage au sort, soit remporter la victoire lors d'une émission de téléréalité, soit avoir beaucoup d'argent. Mais dans tous les cas il faudra faire preuve de patience.

En effet, il n'existe à ce jour que deux compagnies, Virgin Galactic et Blue Origin, à proposer cette expérience unique. Les premiers vols démarreront en 2022 dans des appareils de seulement 6 places. Et malgré des tarifs astronomiques, le cahier de réservations se remplit plutôt vite.

Tour d'horizon de conditions à remplir et des différents services proposés aux aspirants touristes spatiaux.

Quelle compagnie choisir?

Deux entreprises sont positionnées sur le créneau des voyages courts dans l'espace (quelques minutes): Blue Origin, l'entreprise de Jeff Bezos, et Virgin Galactic, fondée par le milliardaire Richard Branson. Les deux entreprises font un bras de fer pour attirer les clients. Blue Origin a même utilisé les techniques de la publicité comparative après le vol spatial réussi de Richard Branson qui est devenu il y a quelques jours le premier milliardaire à aller dans l'espace.

Le premier vol habité de la société de tourisme spatial Blue Origin décollera mardi. A bord du New Shepard, le vaisseau de Blue Origin, il y aura quatre passagers: bien sur Jeff Bezos, son frère Mark, Wally Funk, un pionnière de l'aviation agée de 82 ans et Olivier Daemen, 18 ans, qui deviendra le plus jeune astronaute de l'histoire.

De son côté, Richard Branson a utilisé les talents du meilleur inffluenceur de la planète qui n'est autre qu'Elon Musk. Il vient d'annoncer que le patron de Tesla et SpaceX aurait déjà réservé une place pour le prochain vol organisé par Virgin Galactic.

Chez Blue Origin, une fusée décolle à la verticale, et la capsule dans laquelle se trouvent les passagers se détache en vol jusqu'à atteindre les 100 km de haut, avant de retomber sur Terre freinée par trois parachutes.

blue Origin
blue Origin © Blue origin

Virgin Galactic utilise de son côté un énorme avion porteur, qui décolle d'une piste classique, puis largue en altitude un vaisseau ressemblant à un gros jet privé. Celui-ci allume son moteur jusqu'à dépasser les 80 km d'altitude, puis redescend en planant. Dans les deux cas, les jusqu'à six passagers peuvent se détacher de leurs sièges pour flotter en apesanteur, et admirer la courbure de la Terre.

L'avion-porteur de Virgin Galactic doit prendre environ quatorze kilomètres d'altitude pour pouvoir procéder au largage de la navette où se trouve Richard Branson.
L'avion-porteur de Virgin Galactic doit prendre environ quatorze kilomètres d'altitude pour pouvoir procéder au largage de la navette où se trouve Richard Branson. © Virigin Galactic

Le décollage, c'est pour quand?

Virgin Galactic a annoncé le commencement des opérations commerciales régulières pour début 2022, après deux ultimes vols d'essais. Mais la file d'attente sera longue: 600 billets ont déjà été vendus. Or Virgin Galactic a dit prévoir à terme 400 vols par an maximum, par base spatiale.

Deux personnes seront toutefois tirées au sort pour participer à l'un des premiers vols: les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 1er septembre.

Quant à Blue Origin, pas de calendrier précis annoncé. "Nous prévoyons deux vols supplémentaires cette année", après celui de Jeff Bezos lui-même, "et beaucoup d'autres en 2022", a déclaré une porte-parole à l'AFP.

Autre solution: participer à une émission de télé réalité. Le programme Space Hero ambitionne d'envoyer le gagnant d'une compétition dans la Station spatiale internationale (ISS), en 2023.

Combien ça coûte

Les premiers billets vendus par Virgin Galactic coûtaient entre 200.000 et 250.000 dollars chacun. Mais l'entreprise a prévenu que les futures places mises en vente seraient plus chères. Blue Origin n'a pas annoncé de prix, mais une place à bord du premier vol habité a été vendue aux enchères pour... 28 millions de dollars.

Pour moins cher (tout de même 125.000 dollars par personne), vous pouvez sinon embarquer à bord du vaisseau de Space Perspective: une capsule avec une vue à 360°, lentement tirée par un ballon de la taille d'un stade de football. Malgré des vues spectaculaires, vous n'irez toutefois qu'à 30 km d'altitude, donc encore loin de la frontière de l'espace, et de l'apesanteur.

Les 300 places disponibles pour 2024 ont toutes été vendues, mais les réservations pour 2025 sont ouvertes.

Les pré-requis physiques

A priori, seule une bonne forme physique est nécessaire. Pour Virgin Galactic, l'entraînement doit durer 5 jours seulement. Le premier vol de Blue Origin transportera même la personne la plus âgée à jamais être allée dans l'espace, une ex-pilote de 82 ans. Un tel voyage à cet âge est-il risqué?

L'âge n'est pas un facteur restrictif" pour aller dans l'espace, a expliqué à l'AFP Glenn King, directeur du programme d'entraînement spatial du Nastar Center, une entreprise privée partenaire d'acteurs majeurs du secteur. "Cela dépend vraiment de l'état de santé de chaque personne."

Walyy Funk est au mieux de sa forme. Elle remplit les critères demandés lors de la mise aux enchères d'une place à bord: ne pas avoir le vertige, pouvoir monter l'équivalent de 7 étages en moins de 90 secondes (pour la tour de lancement), et ne pas faire plus de 100 kg.

Et SpaceX alors?

La société SpaceX envisage elle aussi des vols de tourisme spatial, mais beaucoup plus ambitieux, pour plusieurs jours et beaucoup plus loin. Le prix du voyage à bord de la fusée Falcon 9, propulsant la capsule Dragon, s'élève ici en dizaines de millions de dollars.

Image de la capsule Dragon SpaceX tirée d’une vidéo filmée depuis la station spatiale internationale le 3 mars 2013
Image de la capsule Dragon SpaceX tirée d’une vidéo filmée depuis la station spatiale internationale le 3 mars 2013 © -

En septembre, une mission affrétée par le milliardaire américain Jared Isaacman, Inspiration4, doit l'emmener lui ainsi que trois autres passagers en orbite autour de la Terre. Puis en janvier 2022, trois hommes d'affaires se rendront dans l'ISS avec un astronaute expérimenté. La mission, nommée Ax-1, est organisée par la société Axiom Space, qui a signé pour trois autres futurs vols avec SpaceX.

L'entreprise d'Elon Musk prévoit par ailleurs un voyage en orbite pour quatre personnes, organisé par la société intermédiaire Space Adventures -- la même en charge du vol du milliardaire japonais Yusaku Maezawa dans l'ISS en décembre, mais à bord d'une fusée russe Soyouz.

Enfin, ce même Yusaku Maezawa doit faire un voyage autour de la Lune en 2023, cette fois à bord d'une fusée encore en cours de développement par SpaceX, Starship. Il a dit vouloir emmener avec lui huit chanceux en cours de sélection... mais les inscriptions sont closes.

Pascal Samama
https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama avec AFP Journaliste BFM Éco