BFM Business

Thyssenkrupp cède ses ascenseurs et empoche 17 milliards d'euros

Thyssenkrupp scinde ses activités

Thyssenkrupp scinde ses activités - AFP

C'est finalement les sociétés d'investissement américaine Advent et britannique Cinven qui remportent la mise. Le conglomérat allemand va pouvoir renflouer ses caisses.

Le conglomérat allemand Thyssenkrupp a annoncé jeudi la vente pour 17,2 milliards d'euros de sa très rentable division d'ascenseurs à un consortium d'investisseurs autour de l'américain Advent et du britannique Cinven.

"Le contrat de vente est signé. La transaction sera close d'ici la fin de l'exercice en cours", a précisé le groupe dans un court communiqué, ajoutant que la cession restait soumise à l'accord des autorités de concurrence. Cette manne d'argent frais va permettre à l'entreprise de réduire "son endettement ainsi que des coûts structurels", a-t-elle ajouté.

6000 emplois menacés

Le groupe allemand, dont la palette de produits s'étend de l'acier aux sous-marins en passant par les matériaux de construction, avait affiché en 2018/2019 une perte nette de 304 millions d'euros. Il est de longue date victime de la crise européenne de l'acier, confronté à une chute des prix liée à une surcapacité au niveau mondial et à la concurrence internationale.

Les difficultés s'étaient encore aggravées après l'échec en juin de la fusion dans l'acier de Thyssen avec l'Indien Tata Steel, interdit par les gendarmes européens de la concurrence.

La vente de la division ascenseurs doit donc dégager de l'argent pour financer la restructuration du groupe, qui compte supprimer au moins 6.000 emplois, dont 2.000 dans l'acier.

Reste que se séparer de sa division ascenseurs est un douloureux sacrifice. La filiale est florissante, et emploie aujourd'hui 53.000 personnes.

OC avec AFP