BFM Eco

Tesla ne renonce pas à la création d'une méga usine de batteries en Europe

L'entreprise a par ailleurs indiqué qu'elle allait annoncer dans les "prochains trimestres" le nom du lieu qui accueillera son usine européenne

L'entreprise a par ailleurs indiqué qu'elle allait annoncer dans les "prochains trimestres" le nom du lieu qui accueillera son usine européenne - AFP

Le constructeur de véhicules électriques haut de gamme accuse une perte nette de 408 millions de dollars au 2ème trimestre. Mais pour le moment, il n'est pas question de renoncer à la création d'une méga usine de batteries en Europe.

Les difficultés financières, du groupe automobile électrique d'Elon Musk ne l'empêche pas de mener des offensives industrielles, ou en tous cas de les annoncer. "Nous sommes en train d'accélérer nos efforts concernant notre usine de batteries géante européenne et espérons finaliser le choix du lieu dans les prochains trimestres", a ajouté la société, sans donner de date exacte à laquelle sera annoncé le nom du pays européen vainqueur. Tesla a indiqué mercredi qu'il annoncera dans les "prochains trimestres" le nom du lieu qui accueillera cette usine européenne.

Tesla a accusé une perte nette trimestrielle de 408,3 millions de dollars ce qui entraînait un plongeon de plus de 10% de son action dans les échanges électroniques à Wall Street. Il a par ailleurs indiqué qu'elle allait annoncer dans les "prochains trimestres" le nom du lieu qui accueillera son usine européenne.

Le groupe promet d'être bientôt rentable

La perte de plus de 400 millions de dollars a déçu les investisseurs. Tesla a livré un nombre record de 95.356 véhicules au deuxième trimestre, principalement grâce au Model 3, et en a produit 87.048, là aussi un record. Jusqu'à présent, le groupe de Fremont (Californie) n'était parvenu qu'à livrer au maximum, au quatrième trimestre 2018, 91.000 voitures et à en produire 86.600.

Pour le reste de l'année, le groupe a promis d'être rentable lors du troisième trimestre en cours mais sa priorité est d'augmenter ses volumes de ventes et de production, de générer des liquidités et d'étendre ses capacités. L'entreprise a également répété qu'elle voulait toujours produire 10.000 véhicules par semaine à la fin de l'année et que son objectif principal restait de livrer de 360.000 à 400.000 voitures en 2019.