BFM Business

Siemens va supprimer 2.500 postes, principalement en Allemagne

Joe Kaeser, le PDG de Siemens AG.

Joe Kaeser, le PDG de Siemens AG. - AFP-Christof-Stache

"Le groupe Siemens vient d'annoncer qu'il s'apprêtait à couper dans les effectifs de sa division "process industries and drives"."

2.500, c’est le nombre de postes que Siemens s’apprête à supprimer, dont 2.000 outre-Rhin. Cela concerne les effectifs de sa division "process industries and drives" qui produit des logiciels d’automatisation industrielle. Le groupe commercialise aussi des trains, des éoliennes et des turbines à gaz.

Il y a deux ans et demi, fin septembre 2013, Siemens avait déjà annoncé la suppression de 15.000 emplois d’ici à la fin 2014, dont un tiers en Allemagne. L’activité industrielle se voyait déjà ponctionnée de 2.000 postes. 

Le conglomérat industriel prévoit en revanche d’accélérer la transformation numérique de ses activités industrielles en créant 25.000 nouveaux postes, dont 3.000 en Allemagne. Il emploie actuellement 348.000 personnes dans le monde.

A.R. avec AFP