BFM Business

Mort de Jean-Pierre Willot, capitaine d'industrie nordiste

BFM Business

C'était l'un des grands noms de l'industrie nordiste. Jean-Pierre Willot est décédé dimanche 12 juillet à l'âge de 87 ans, rapporte la Voix du Nord. Une information également confirmé par France 3 Nord Pas-de-Calais. Avec ses frères, il avait fondé un véritable empire du textile qui regroupait, Dior, Conforoma, Peaudouce ou encore Le Bon Marché.

Mais comme le rappelle la Voix du Nord, la success story des frères Willot, parfois surnommés "les frères Dalton" en raison de méthodes "dignes du far west" comme l'écrivait Le Nouvel Observateur en 1981, débute en 1954. A cette date leur père leur lègue sa fabrique de pansements, Le Crêpe Willot.

En l'espace de 25 ans, les frères créent le numéro un français du textile qui au plus fort de son activité emploie 74.000 salariés, 80 usines dans 120 grandes surfaces en France, Belgique, Etats-Unis, et en Afrique.

La chute de cet empire interviendra au début des années 80. Les frères Willot font face à une série d'affaires judiciaires et sont condamnés à plusieurs peines de prisons et d'amendes qui sont ensuite révisées en appel.

Par ailleurs, le groupe, fortement endetté doit faire face aux difficultés qui gagnent l'ensemble du secteur textile. L'entreprise familiale est finalement placée en redressement judiciaire en 1981.

La maison-mère de leur empire, le holding Agache-Willot, est repris par Bernard Arnault. Comme l'expliquent les Echos, ce dernier va garder Dior et le Bon Marché, mais revend Conforama à PPR. Ce rachat servira de base à Bernard Arnault pour fonder son empire LVMH, en 1987.

J.M.